approvisionnement avec fournisseur vietnam

S’approvisionner auprùs de fournisseurs vietnamiens, le guide complet.

Pour tous les entrepreneurs 2.0 s’approvisionnant en Asie, le Vietnam est enfin une alternative sĂ©rieuse Ă  la Chine. En fonction de votre domaine, vous trouverez peut-ĂȘtre ce qu’il vous faut dans le pays. En lisant cet article, vous apprendrez quels types de produits vous pouvez sourcer au Vietnam, et comment entrer correctement en contact avec les fournisseurs que vous avez repĂ©rĂ©s. Vous saurez aussi comment traiter les Ă©chantillons, les paiements ainsi que le contrĂŽle de la qualitĂ© auprĂšs de votre fournisseur. Enfin, nous vous expliquerons pourquoi il peut ĂȘtre plus fastidieux de s’approvisionner au Vietnam qu’en Chine.

1) Quels types de produits puis-je sourcer au Vietnam ?

Nous dĂ©crivons ci-dessous les catĂ©gories de produits oĂč les fournisseurs sont suffisamment nombreux au Vietnam.
 

1.1) Textiles et Habillement

L’industrie textile est solidement Ă©tablie au Vietnam. À vrai dire, la plupart de notre clientĂšle s’approvisionne auprĂšs de fabricants vietnamiens de vĂȘtements. La gamme de vĂȘtements fournie par les fabricants au Vietnam est relativement complĂšte. Toutefois, voici les produits les plus communĂ©ment trouvables au Vietnam :

  • VĂȘtements pour enfants
  • T-Shirts
  • Sportswear
  • VĂȘtements d’extĂ©rieur
  • VĂȘtements en laine

Les fournisseurs vietnamiens de produits textiles sont gĂ©nĂ©ralement des Fabricants d’Equipements d’Origine (FEO), ce qui implique qu’ils produisent selon le cahier des charges de leurs clients.

 

1.2) Mobilier & Maison

Le Vietnam est l’un des plus grands producteurs de meubles en Asie. GĂ©nĂ©ralement situĂ©s dans la partie sud du pays, les producteurs de mobilier se focalisent souvent sur les produits suivants :

  • Mobilier en bois
  • Mobilier en rotin
  • Mobilier d’intĂ©rieur

1.3) L’artisanat

Le Vietnam a une tradition trĂšs ancienne d’artisanat. Tous types de produits comme des paniers, des sculptures en bois, des poteries et des maquettes de navires ont longtemps Ă©tĂ© conçus Ă  la main. La plupart des fournisseurs d’artisanat sont de petites entreprises qui peuvent ĂȘtre trouvĂ©s dans une des foires commerciales du pays ou sur Alibaba.com.

 

1.4) L’électronique

À ce jour, le nombre de producteurs d’électronique au Vietnam n’est pas aussi important que ceux de la province de Guangdong au sud de la Chine. De plus, plusieurs composantes Ă©lectroniques sont directement importĂ©es de Chine. Cela n’incite pas le pays Ă  devenir un nouveau hub de fabrication. Mais l’idĂ©e fait tout de mĂȘme son chemin et l’électronique reprĂ©sente une part de plus en plus importante des exportations du pays. La plupart des exportateurs sont des entreprises Ă©trangĂšres (comme Samsung), et les producteurs d’électronique 100% locaux sont gĂ©nĂ©ralement des producteurs FEO.

Mais d’ici quelques annĂ©es, il est probable que les FEO vietnamiens d’électronique deviennent trĂšs attractifs pour les startups et les PME. Le secteur de l’électronique est important, car il produit de nombreux sous-traitants pour des industries s’électronisant de plus en plus, comme l’horlogerie, la joaillerie, et mĂȘme les jouets pour enfants.

 

1.5) Bijouterie et accessoires

La communautĂ© de fabricants de bijouterie et d’accessoires au Vietnam est plutĂŽt restreinte. Cela Ă©tant, un certain nombre de ces fabricants utilisent des matĂ©riaux produits localement, crĂ©ant ainsi un style de bijoux unique en Asie. Ces bijoux peuvent ĂȘtre en :

  • Bois
  • Ambre
  • Pierres
  • Corne de buffle
  • Argent fin
  • Or

 

1.6) Articles de puériculture

Vous cherchez Ă  importer des jouets ou d’autres articles de puĂ©riculture ? Le Vietnam peut vous offrir d’intĂ©ressants produits, difficilement trouvables ailleurs. Au moins pour certains types d’articles et de matĂ©riaux :

  • Les jouets en bois
  • Les jouets en plastique
  • Les peluches
  • Les puzzles

Gardez en tĂȘte que vous devez toujours vous assurer de la concordance aux normes et rĂšgles applicables sur votre marchĂ© concernant la sĂ©curitĂ© des enfants. En Europe, vos articles doivent ĂȘtre en accord avec les lois EN 71.

 

1.7) Matériaux de construction & BTP

L’industrie du plastique et des matĂ©riaux de construction est trĂšs dĂ©veloppĂ©e au Vietnam. La plupart de ces fabricants fonctionnent aussi comme sous-traitants pour les entreprises de jouets et d’électronique. En parallĂšle, de plus en plus de producteurs dĂ©veloppent leur propre gamme de produits ODM, et prennent les demandes OEM de leurs clients Ă  travers le monde. Quelques exemples :

  • BĂąches en polyĂ©thylĂšne
  • Sacs tissĂ©s en polyĂ©thylĂšne
  • Tissus en PVC
  • Panneaux de mousse de PVC
  • Feuilles de PVC
  • Feuilles de polypropylĂšne
  • feuilles d'acrylique
  • Feuilles de toile
  • RevĂȘtement de sol en bois composite
  • EVA

 

1.8) Conditionnement et impressions

Nous aurions pu en parler en premier, car l’industrie de l’impression et de l’emballage au Vietnam est Ă©norme. Le Vietnam est certainement le leader mondial pour le haut de gamme de ce domaine. Et de surcroĂźt Ă  des tarifs compĂ©titifs. Les fournisseurs fabriquent des sacs, de la marqueterie, des cartons, des boĂźtes pour joaillerie, des boĂźtes pour montres et bien plus encore. Plusieurs entreprises chinoises de conditionnement se sont implantĂ©es au Vietnam. Certaines des plus grandes foires commerciales d’Asie sur le conditionnement ont lieu chaque annĂ©e dans le pays.

 

2) Quels produits ne peuvent pas ĂȘtre trouvĂ©s au Vietnam ?

Comme prĂ©cisĂ© plus tĂŽt, la largeur de fournisseurs au Vietnam est beaucoup plus rĂ©duite qu’en Chine continentale. Beaucoup de fabricants vietnamiens n’opĂšrent qu’en tant que sous-traitants pour de grandes entreprises comme Samsung. La Chine est toujours « l’usine du monde ». Peu importe ce que vous cherchez, vous le trouverez assurĂ©ment en Chine. Aucun autre pays ne peut rivaliser, y compris le Vietnam. À titre d’exemple, recherchez « watches » sur Alibaba, vous trouverez plus de 2500 fournisseurs de montres en Chine continentale, et pas un seul encore au Vietnam.

De nombreux produits ne sont pas encore fabriquĂ©s au Vietnam. MĂȘme si leur conception n’est pas complexe, des annĂ©es sont nĂ©cessaires pour construire les infrastructures indispensables aux fabricants. Cela explique pourquoi il est perdu d’avance d’aller au Vietnam avec l’idĂ©e que « tout ce qui est fabricable est trouvable ». En revanche, cette dĂ©marche fonctionne en Chine pour la plupart des produits. Mais Ă  l’avenir, il y a espoir de pouvoir trouver plus de sous-traitants crĂ©ant leurs propres gammes de produits, comme leurs Ă©quivalents dans les provinces de Guangdong et du Zhejiang.

3) Comment contacter un fournisseur vietnamien ?

Les fournisseurs vietnamiens ne sont pas autant directs et disponibles que leurs homologues chinois. MĂȘme en ayant que 20 ans, il est possible d’obtenir un rendez-vous avec n’importe quel manager ou reprĂ©sentant lĂ©gal en Chine. Peu importe qui vous ĂȘtes, les fournisseurs chinois seront toujours intĂ©ressĂ©s pour vous rencontrer. Malencontreusement, la plupart d’entre nous considĂšrent ce fait comme acquis.

Ce n’est pas le cas du Vietnam. La confiance doit ĂȘtre construite auprĂšs des fournisseurs vietnamiens, avant de pouvoir placer une commande. Mais qui a le temps pour cela de nos jours ? Aussi, beaucoup de fournisseurs vietnamiens tendent Ă  ne pas vouloir travailler avec des petites entreprises et des startups. C’est un problĂšme non nĂ©gligeable pour les entrepreneurs 2.0.

Selon notre avis, les fournisseurs vietnamiens doivent diversifier leurs compĂ©tences et devenir plus accessibles. C’est la seule solution, s’ils ne veulent pas avoir le rĂŽle d’éternel supplĂ©ant de la Chine. Certes, les fournisseurs vietnamiens progressent, mais les usines Ă  Shenzhen et Ă  Ningbo ne sont pas non plus en reste.

 

4) Quelle est la procĂ©dure, une fois que j’ai trouvĂ© mon fournisseur ?

Tout d’abord, le processus de fabrication au Vietnam est le mĂȘme que dans tout autre pays. Une fois que vous avez identifiĂ© un nombre suffisant de fournisseurs qualifiĂ©s, vous devez commander une sĂ©rie d’échantillons. Tous les fournisseurs doivent prouver qu’ils peuvent fabriquer les produits selon votre vision et les matĂ©riaux que vous choisissez. Une fois que vous avez un Ă©chantillon approuvĂ©, vous devez Ă©tablir un contrat de vente signĂ© par votre fournisseur, avant d’effectuer tout transfert d’argent.

Les termes de paiement sont aussi comme ailleurs. 30% avant la production et 70% aprĂšs. Comme toujours, le versement des 70% doit se faire seulement aprĂšs qu’une inspection de la qualitĂ© ait Ă©tĂ© effectuĂ©e, donnant in fine des rĂ©sultats satisfaisants.

 

5) Les entreprises de sourcing au Vietnam

Le nombre d’entreprises de sourcing au Vietnam est actuellement restreint, mais il est certain qu’il y en aura de plus en plus à l’avenir. Voici une liste non exhaustive d’entreprises de sourcing au Vietnam :

 

5.1) Dragon Sourcing

Cette entreprise est Ă©tablie de longue date au Vietnam. Leur expertise produit couvre l’emballage, la promotion, les produits de consommation et les produits industriels. Dragon Sourcing ne se focalise pas seulement sur le Vietnam, mais fourni aussi ses services dans plusieurs autres pays d’Asie.

 

5.2) Vietnam B2B Direct

GrĂące Ă  leur histoire de plus de 14 ans dans le pays, Vietnam B2B Direct est l’un des leaders en sourcing au Vietnam. Cette entreprise offre une gamme large de services d’approvisionnement et de fabrication, comme dĂ©crit sur leur site internet.

 

5.3) BDG Vietnam

Avec plus de 10 ans d’expĂ©rience dans le pays, BDG Vietnam est l’entreprise de rĂ©fĂ©rence pour plusieurs moyennes et grandes entreprises. Elle fournit aussi bien des services d’approvisionnement que de stratĂ©gie d’implantation.

6) En résumé

Le Vietnam est une alternative sĂ©rieuse Ă  la Chine. Si vous importez les types de produits mentionnĂ©s dans cet article, vous pouvez chercher des fournisseurs au Vietnam. Cela Ă©tant, le Vietnam n’offre pas la mĂȘme largeur de gamme qu’en Chine, mais ce n’est pas nĂ©cessaire non plus. Sans avis sur comment l’industrie va se dĂ©velopper dans les annĂ©es Ă  venir, il y a espoir que les fournisseurs vietnamiens comprennent le besoin qu’ils ont de devenir plus accessibles, afin de pouvoir travailler avec les Soundbrenner ou Daniel Wellington de demain.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

6 meilleurs entreprises sourcing vietnam

Les 6 meilleures entreprises de sourcing au Vietnam

 Contrairement aux fournisseurs chinois, les fournisseurs vietnamiens ne sont pas facilement repérables sur Alibaba.com ou Globalsources.com. De ce fait, de nombreux acheteurs se tournent vers des entreprises vietnamiennes de sourcing, possédant un vaste réseau de fournisseurs. Dans cet article, nous avons listé les 6 meilleures entreprises de sourcing vietnamiennes.

1) Ai-je besoin d’une entreprise de sourcing pour importer du Vietnam ?

Bien Ă©videmment, vous pouvez essayer de trouver vous-mĂȘme votre fournisseur sur Alibaba.com, ou directement sur Google. Mais les fournisseurs vietnamiens ne se soucient que trop peu de leur visibilitĂ© en ligne, ce qui les rends difficilement accessibles.

Les plus facilement trouvables sur le web sont gĂ©nĂ©ralement les plus importants. Malheureusement, travailler avec de petits acheteurs n’est pas dans leurs prioritĂ©s. Certains sourceurs au Vietnam spĂ©cialisĂ©s dans les PME peuvent vous aider Ă  trouver le fournisseur adaptĂ©, grĂące Ă  leur expertise et leur rĂ©seau local.

A posteriori, il est beaucoup plus utile de passer par une agence de sourcing au Vietnam, que dans d’autres pays de production plus dĂ©veloppĂ©s, comme la Chine.

 

2) Qu’est-ce qu’une entreprise de sourcing peut m’apporter ?

Leur principal objectif est de repĂ©rer des fabricants locaux qualifiĂ©s pour rĂ©aliser vos produits. À propos du produit et de la production, les entreprises de sourcing vous apporteront ces informations sur les fournisseurs :

  • Prix
  • Prix des Ă©chantillons
  • DĂ©lai de production
  • Exigences en terme de MOQ (QuantitĂ© minimale de commande)

Aussi, l’entreprise de sourcing vous fournira ces informations sur le fabricant :

  • Nom de l’entreprise
  • Personne Ă  contacter (nom, email, tĂ©lĂ©phone)
  • Adresse de leurs bureaux
  • Adresse de leurs usines
  • Certifications de l’entreprise (ISO
)

Si l’entreprise refuse de vous fournir ces informations, ce ne sont pas des sourceurs, mais des nĂ©gociants. Il est nĂ©cessaire de les diffĂ©rencier.

De plus, les agences de sourcing ne limitent pas leurs services à la présentation de fournisseurs. En général, ils proposent aussi les services suivants :

  • Visite des foires commerciales
  • Visite des usines
  • VĂ©rification de l’historique du fournisseur
  • ContrĂŽle de la qualitĂ©
  • Tests en laboratoire (via un tiers)
  • Logistique (via un tiers)

Certaines entreprises offrent ces services dans des forfaits « All-in », d’autres les facturent Ă  chaque jalon de la collaboration, ou en tant que services individuels.

 

3) Les entreprises de sourcing que nous conseillons

3.1) En Amont Des Sources

En Amont Des Sources est l’entreprise de sourcing la plus adaptĂ©e aux PME et aux nouveaux entrepreneurs francophones. Forts de leur expĂ©rience en logistique Ă  travers toute l’Asie, Claude et ses associĂ©s possĂšdent un carnet d’adresse de fournisseurs bien Ă©toffĂ© en ThaĂŻlande, au Cambodge, au Vietnam, en Birmanie, en Malaisie et en Chine. Ils pourront vous fournir des services complets d’approvisionnement, pour :

  • Des produits Ă©cologiques
  • Des articles de jardinage
  • Des objets d’ameublement et de dĂ©coration
  • Des vĂȘtements et accessoires

En Amont Des Sources possÚde des représentants en France, au Vietnam et en Chine.

 

3.2) Seditex

Seditex est une entreprise de sourcing fondée dans les années 2000. Leurs locaux principaux sont basés à Ho Chi Minh Ville. Ils proposent une vaste gamme de prestations, dont :

  • La visite d’usines
  • La prĂ©sentation d’usines
  • Le merchandising
  • L’évaluation des coĂ»ts
  • La formation de collaborateurs
  • Les inspections de contrĂŽle qualitĂ©
  • Du consulting pour des investisseurs et exportateurs

Le contrĂŽle qualitĂ© chez Seditex se dĂ©roule en trois phases. La premiĂšre Ă©tape consiste en une rencontre prĂ©-production, oĂč toutes les composantes et piĂšces sont vĂ©rifiĂ©es, les risques Ă©valuĂ©s et les temps de production estimĂ©s. La seconde Ă©tape est une inspection en ligne. La troisiĂšme et derniĂšre Ă©tape est une inspection effectuĂ©e juste avant que les produits soient affrĂ©tĂ©s.

Seditex couvre une vaste gamme de produits comme :

  • Des chaussures
  • De l’habillement
  • De l’électronique
  • De l’outillage
  • Des meubles
  • Des sacs en polypropylĂšne
  • Des sacs Ă  dos
  • Des produits de la mer
  • Des fruits

Seditex collabore avec plusieurs groupes internationaux comme Savcan et Smitcare.

 

3.3) Dragon Sourcing

FondĂ©e en 2004, cette entreprise fournie des services d’approvisionnement spĂ©cialisĂ©s dans le low-cost au sein de pays Ă©mergents comme le BrĂ©sil, la Turquie, l’Inde, la Chine et le Vietnam. Leur siĂšge se situe Ă  Hong Kong, et leurs bureaux sont prĂ©sents dans le monde entier, dont Ho Chi Minh Ville.

Dragon Sourcing peut vous aider Ă  sourcer une vaste gamme de produits et services, dont :

  • MatiĂšres premiĂšres
  • Articles industriels (produits finis, technologies, plastiques industriels)
  • MatĂ©riaux de construction
  • Equipements de production
  • Articles de bricolage
  • Produits finis pour la vente au dĂ©tail
  • Articles de laboratoires (consommables, Ă©quipements)
  • Produits chimiques (produits pharmaceutiques, pesticides)
  • Produits agro-alimentaires (alimentation humaine et animale)
  • Cadeaux
  • Lunettes

Leur rĂ©seau mondial de collaborateurs permet de fournir un support aux acheteurs, avec des Ă©tudes de faisabilitĂ© pour leur entreprise, des opĂ©rations d’approvisionnement clĂ©s en main, une qualitĂ© garantie et une livraison dans les dĂ©lais. En dehors du Vietnam, l’entreprise possĂšde des bureaux dans de nombreux pays comme les Etats-Unis, l’Allemagne, la France, l’Italie


Leurs clients proviennent de tous types d’industries. Parmi eux se trouvent British Sugar, British Foods, United Biscuits, Smithfield et d’autres marques internationales.

 

3.4) Modern Sourcing

Modern Sourcing est une agence basĂ©e Ă  Ho Chi Minh Ville. Ils possĂšdent plus d’une centaine de fabricants vietnamiens dans leur rĂ©pertoire, autant pour des produits FEO (fabricant d’équipement d’origine) que des ODM (Original Design Manufacturer). L’entreprise propose une vaste gamme de produits et services comme :

  • Mode et accessoires
  • Jouets
  • Mobilier et produits d’intĂ©rieur
  • Mobilier d’extĂ©rieur et de jardin
  • Sac Ă  dos et camping

Des marques d’envergure mondiale collaborent avec eux comme Deo Design, Alphabet, Plum furniture, FSC, Vario Sports et Macedon Ranges.

 

3.5) AGS Vietnam

Almenide Global Sourcing (AGS) est une autre entreprise de sourcing basée à HCMV. Ils aident leurs clients à trouver, sélectionner et négocier leurs produits aux meilleurs prix. AGS Vietnam est composée de 10 employés, dont des spécialistes de la commercialisation, et des collaborateurs qualifiés. Ils sourcent une diversité de produits de haute qualité à des prix économiques :

  • Des produits textiles
  • Des produits alimentaires
  • Des produits mĂ©nagers
  • Du mobilier d’intĂ©rieur et d’extĂ©rieur

 

Les services qu’ils fournissent sont exclusivement focalisĂ©s sur le sourcing et la prise de commande. Ils mettent directement leurs clients en lien avec les vendeurs travaillants pour les fabricants. Selon l’entreprise, ils possĂšdent des certifications BRC, GMP, FSC et IFS. AGS a de nombreux clients connus comme score Jumbo, cDiscount, AchatSource, Maison Sarah Lavoine et d’autres.

 

3.6) Vietnam B2B Direct

Etabli à Ho Chi Minh Ville en 2004, Vietnam B2B Direct est une entreprise de sourcing et de fabrication. Ils fournissent aussi des études de marché et des solutions de négoce aux entreprises étrangÚres. Vietnam B2B Direct offre une gamme variée de services dont :

  • Fabrication Ă  tarifs compĂ©titifs
  • Du sourcing de produits et de fabricants
  • Importation et distribution de biens de consommation
  • Des solutions d’exportation

Pour accroĂźtre la satisfaction client, B2B Direct peux gĂ©rer complĂštement la chaĂźne d’approvisionnement, fournir des reprĂ©sentants commerciaux ou des acheteurs pour des projets de fabrication low-cost.

L’entreprise a travaillĂ© avec un nombre important de clients de renommĂ©e mondiale comme Nutifood, RexNord, Libbey Inc, Mattel, Spend Less Shoes et biens d’autres.

 

4) Pourquoi la plupart des entreprises de sourcing sont localisées à Saigon ?

Ho Chi Minh Ville est le cƓur Ă©conomique du Vietnam. La ville est actuellement l’un des centres de production mondiale ayant la croissance la plus rapide au monde. Et cette tendance n’est pas prĂšs de s’inverser. Cela dit, il y a un grand nombre de fabricants au centre et au nord du Vietnam.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

fabricants chaussures vietnam

Fabricants de chaussures au Vietnam

Vous recherchez un fournisseur de chaussures au Vietnam ? Nous répertorions les plus importants fabricants de chaussures au Vietnam dans cet article. Tout ce dont vous devez savoir avant de passer votre premiÚre commande sera aussi abordé, comme :
‱ La commande de chaussures personnalisĂ©es ou au nom de votre propre marque
‱ Les diffĂ©rentes quantitĂ©s minimums de commande
‱ Comment trouver un fabricant sur internet
‱ Les foires commerciales sur la chaussure au Vietnam

 

1) Que choisir entre des produits personnalisés ou seulement marqués ?

Les petits importateurs pensent naĂŻvement que les fabricants fonctionnent comme des maisons de crĂ©ation, qui dĂ©veloppent leurs propres collections chaque annĂ©e, afin que les importateurs achĂštent leurs conceptions au prix d’usine et les revendent avec d’importants bĂ©nĂ©fices.

Ce n’est pas du tout le cas. Les fabricants de chaussures attendent gĂ©nĂ©ralement de l’acheteur qu’il leur soumette une demande prĂ©cise, appuyĂ©e par ces documents :

  • Dessins de conception
  • Description des matĂ©riaux
  • Documents sur l’étiquetage
  • Liste des normes Ă  suivre

Certains fournisseurs possĂšdent des modĂšles basiques de production, mais n’attendez pas d’eux qu’ils vous prĂ©sentent les derniĂšres paires produites par les grandes marques.

 

2) La quantité de commande minimale au Vietnam

Dans le secteur de la chaussure au Vietnam, le minimum de commande est plutĂŽt Ă©levĂ©. Chaque fournisseur attendra que vous achetiez au minimum 1000 piĂšces par modĂšle et par couleur. Certains requiĂšrent mĂȘme un minimum de commande plus important, comme 10000 unitĂ©s par modĂšle.

Cela dit, le minimum de commande est généralement moins élevé par taille. Voici en moyenne, ce que le fabricant pourra vous demander :

  • QuantitĂ© minimum par commande : 1000 pcs
  • QuantitĂ© minimum par modĂšle : 1000 pcs
  • QuantitĂ© minimum par matiĂšre/couleur : 500 pcs
  • QuantitĂ© minimum par taille : 250 pcs

Bien sĂ»r, ces quantitĂ©s peuvent ĂȘtre nĂ©gociĂ©es, mais comparĂ©es Ă  d’autres industries au Vietnam, elles restent dĂ©finitivement trĂšs Ă©levĂ©es.

 

3) Normes sur les chaussures

Lorsque vous importez des chaussures du Vietnam, ou de tout autre pays asiatique, vous devez vous assurer que vos biens suivent les standards requis ainsi que les normes d’étiquetage.

Ces normes peuvent couvrir les domaines suivants :

  • La sĂ©curitĂ© (semelles antidĂ©rapantes
)
    ‱ Les composantes chimiques (cadmium, plomb, phtalates
)
    ‱ L’étiquetage (taille, informations inscrites, pays d’origine
)

Les fabricants vietnamiens ne maĂźtrisent pas les diffĂ©rentes normes applicables Ă  travers le monde. C’est donc Ă  vous de vous assurer que les normes et exigences en termes d’étiquetage et de produit sont respectĂ©es. Pour cela vous pouvez procĂ©der de cette maniĂšre :

  • Assurez-vous d’abord des normes produits applicables
  • CrĂ©ez des esquisses d’étiquettes contenant les informations requises
  • Planifiez des tests en laboratoire

 

4) Aperçu des fournisseurs

4.1) Innolux Group

Cette entreprise internationale d’origine indienne est un des leaders dans la production de chaussures au Vietnam. Leur usine vietnamienne a Ă©tĂ© fondĂ©e en 1996. Durant les deux derniĂšres dĂ©cennies, ils se sont rapidement internationalisĂ©s, et possĂšdent maintenant un rĂ©seau d’une vingtaine d’usines Ă  travers le monde.

En plus de produire, Innolux Group mets aussi en lien ses clients avec d’autres fabricants, s’ils ne peuvent rĂ©pondre eux mĂȘme Ă  certaines exigences particuliĂšres. Cela est possible grĂące Ă  leur vaste rĂ©seau de fabricants.

Ils emploient actuellement 1600 personnes dans leurs propres usines, qui produisent 1 million et demi de paires de chaussures par an en moyenne. Leurs produits les plus populaires sont :

  • Talons hauts
  • Escarpins en daim
  • Ballerines
  • Chaussures pour homme
  • Demi-brogue et croĂ»te de brogue complĂšte
  • Mocassins en daim ou en cuir pour hommes
  • Pantoufle

Ils proposent des dizaines de produits supplémentaires pour homme comme pour femme.

 

4.2) Dong Hung Group

L’entreprise a Ă©tĂ© fondĂ©e en 1994 en temp que fabricant et exportateur de chaussures de sport. Dans les derniĂšres annĂ©es, l’entreprise s’est Ă©tendue en trois entreprises diffĂ©rentes, toutes travaillant sous l’égide de Dong Hung Group. Ces entreprises sont Dong Hung Industrial JSC, Hiep Tri Shoes Co. et Ltd, Duy Hung Shoes Co.

Ils produisent une large variété de modÚles de chaussures pour homme, femme et enfant.

Ils produisent aussi pour des marques de renommée mondiale comme Fred Perry, Keds, Marks & Spencer, Superga, Nautica, et U.S. Polo.

Ils affirment avoir obtenus plusieurs standards de qualité, dont TUV SUD.

 

4.3) Hanoi Rubber Joint Stock Company

HRJSC est un fournisseur et exportateur d’accessoires de mode et de chaussures. Leur gamme de produits est plutĂŽt large, incluant des sacs Ă  mains, des chaussures, des revĂȘtements de sol et des produits en caoutchouc.

Ils vendent leurs produits sous leur propre marque HARCO, mais offrent aussi des produits FEO et ODM.

Vous pouvez choisir parmi une large gamme de chaussures dont :

  • Des chaussures de ville pour homme
  • Des chaussures de sport pour homme
  • Des chaussures pour femme
  • Des slip-on
  • Des chaussures en toile

Leur usine se situe Ă  Hanoi, et fonctionne depuis 2005. 70% de leur production est destinĂ©e Ă  l’export, avec pour principal marchĂ© les États-Unis. Leur capacitĂ© de production annuelle est de plus d’un million et demi de chaussures. Leur dĂ©lai de production est de 60 jours approximativement.

 

4.4) Hoan Cau Vinacenter Joint Stock Company

FondĂ©e en 2013 en tant qu’exportateur et fabricant de portefeuilles et chaussures, HCVJSC exporte 70% de sa production, ayant l’AmĂ©rique du Nord comme plus gros marchĂ©.

Ils proposent une gamme variée de modÚles en cuir de vachette, ou en cuir simple, dont :

  • Monk strap
  • Bottes
  • Oxford
  • Mocassins
  • Derby

Le délai nécessaire de fabrication est de 7 jours en moyenne. Ils sont actuellement « Gold supplier » sur Alibaba.com.

 

4.5) Dong Luc Joint Stock Company

C’est un fabricant et exportateur de chaussures, vĂȘtements et articles de sport. Ils possĂšdent leur propre marque « Dong Luc ». FondĂ©e en 2007, l’entreprise propose une large gamme de chaussures pour diffĂ©rentes disciplines sportives :

  • Tennis
  • Running
  • Badminton
  • Golf
  • Football
  • Chaussures de sport pour enfants

Ils affirment avoir obtenu plusieurs labels de qualité, dont FIFA Quality, FIFA Quality Pro et les standards CCA SGS. La moitié de leur production est exportée, principalement en Asie et en Amérique du Sud.

 

4.6) TBS Group

TBS Group est l’un des plus gros fabricants de chaussures au Vietnam. Ils emploient actuellement plus de 25000 personnes et produisent 21 millions de paires par an. FondĂ© en 1989, le groupe s’est diversifiĂ© et possĂšde maintenant plusieurs entreprises dans les domaines de la vente au dĂ©tail, des chaussures, des sacs Ă  mains, de l’hĂŽtellerie, de la logistique et de la gestion d’actifs. Leur grande usine possĂšde 33 lignes de production.

Skechers, Decathlon et Wolverine sous-traitent une partie de leur production Ă  TBS Group.

De nombreux prix leur ont été attribués, dont le Vietnamese Brand of Excellence.
 

4.7) Kingmaker Group

Cette entreprise fondĂ©e en 1981, est l’un des plus ancien fabricant et exportateur de chaussures toujours en activitĂ©. Ils se sont diversifiĂ©s et sont maintenant prĂ©sents dans diffĂ©rentes industries.

Kingmaker Group possĂšde plusieurs entreprises au Vietnam, en Chine et au Cambodge, faisant d’eux l’un des plus grands fabricants de chaussures en Asie du sud-est. Ils possĂšdent 40 lignes de production au total. Une de leurs usines au centre du Vietnam est Ă©quipĂ©e de 24 chaĂźnes de montage. Ils possĂšdent aussi plusieurs bureaux au Vietnam, Ă  Hong Kong et Ă  Macao.

Grùce à leurs 18000 employés travaillant dans différents pays, leur production annuelle est de plus de 23 millions de paires de chaussures.

Ils sont les fournisseurs de grandes marques de chaussures, comme Asics, Onitsuka Tiger, Clarks, Caterpillar, Skechers...

Kingmaker Group affirme ĂȘtre aux normes ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001. Ils sont aussi membre de SATRA.

 

5) Trouver d’autres fournisseurs de chaussures au Vietnam

Le Vietnam est un grand exportateur de chaussures, ce qui nous rends impossible de lister tous les fabricants et fournisseurs de ce domaine. Pour trouver plus de fournisseurs, vous pouvez vous rendre sur Alibaba.com et Globalsources.com.

Vous pouvez aussi visiter ces sites de sourcing vietnamiens :

 

5.1) Foires commerciales sur la chaussure

Vous souhaitez rencontrer des fournisseurs en personne ? Alors, vous devez participer Ă  l’International Footwear & Leather Products Exhibition (IFLE) Vietnam. Cette foire commerciale Ă  lieu au mois de juin, chaque annĂ©e Ă  Ho Chi Minh Ville.

Comme détaillé sur leur site internet, vous pourrez trouver des fournisseurs et fabricants vietnamiens dans les catégories suivantes de produits :

  • Tout type de chaussures
  • Maroquinerie et Bagagerie
  • Accessoires de mode
  • Produits de marque

 

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

fabricants montre vietnam

Fabricant de montres au Vietnam : Le guide d’approvisionnement

Chaque année, des centaines de milliers de montres sont assemblées au Vietnam. Des centaines de fabricants de montres existent au Vietnam, ce qui rendra plus difficile de trouver le fournisseur capable de produire selon vos designs.
Dans cet article, nous partageons notre connaissance de l’industrie vietnamienne de la montre, en vous dĂ©taillant les facteurs clĂ©s pour choisir un fabricant. Nous traitons aussi ce qu’il est nĂ©cessaire de savoir Ă  propos de la personnalisation, et comment cela influe directement sur le prix et la MOQ.

1) Le rĂŽle du fournisseur de montres

À vrai dire, les fournisseurs de montre ne les « fabriquent » pas rĂ©ellement. Ils se fournissent de tous les composants individuels et les assemblent. Le boĂźtier, la couronne, le bracelet, les aiguilles
 Toutes ces composantes sont produites par des sous-traitant spĂ©cialisĂ©s.

Les mouvements sont directement achetĂ©s chez Miyota, Seiko et Ronda. Le fournisseur de montres est essentiellement un gestionnaire de ses sous-traitants, et assemble le produit final. Tous les fabricants de montre se servent plus ou moins des mĂȘmes sous-traitants. Les fournisseurs n’investissent pas en R&D, ce qui implique qu’ils utilisent tous les mĂȘmes matiĂšres et composants.

En revanche les fournisseurs ne sont certainement pas tous équivalents. Ils se différencient sur les facteurs suivants :

  • ConformitĂ© aux standards Ă©trangers: La plupart des fournisseurs ne sont pas au courant des rĂ©gulations en Europe et aux Etats-Unis, comme Reach et RoHS. Ainsi, ils peuvent vous fournir des produits contenants d’excessives quantitĂ©s de plomb et d’autres substances rĂ©glementĂ©es.

  • Gestion de la qualitĂ©: GĂ©rer un large Ă©ventail de sous-traitants n’est pas une tĂąche facile. Le fournisseur doit au moins avoir Ă©tabli des procĂ©dĂ©s pour vĂ©rifier les matĂ©riaux et composants entrants et des points de contrĂŽle sur la ligne d’assemblage.

  • Service client : Certaines personnes prennent mieux soin de leurs clients que d’autres. Cela vaut aussi pour l’industrie des montres au Vietnam.

Comme ils achĂštent les mĂȘmes matiĂšres et composants, la diffĂ©rence de prix entre deux fournisseurs est gĂ©nĂ©ralement faible, en considĂ©rant que vous leur ayez fournis les mĂȘmes spĂ©cifications produit.

 

2) Les matiĂšres et composants existants

Les fabricants vietnamiens de montres produisent gĂ©nĂ©ralement partiellement, ou entiĂšrement leurs produits, en fonction des spĂ©cifications de l’acheteur.

Une spĂ©cification produit est une information dĂ©finissant les designs, les fonctions et la durabilitĂ© d’un produit. Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive des spĂ©cifications qui s’appliquent aux montres :

  • MatiĂšre du boĂźtier (alliage de zinc, acier inoxydable 316L
)
  • Placage du boĂźtier (Or rose Pl
)
  • Mouvement (Miyota IL22
)
  • EtanchĂ©itĂ© Ă  l’eau (3 ou 5 atm
)
  • Verre (Verre minĂ©ral, verre saphir
)
  • Bracelet (cuir de veau
)

Bien qu’incomplĂšte, cette liste vous donne une bonne idĂ©e globale.

Aussi, les fabricants vietnamiens ne s’occuperont pas du dĂ©veloppement de votre produit. Offrir un service de design gratuit les contraindrait Ă  augmenter leurs prix, ce qui Ă  terme conduirais la plupart des acheteurs Ă  prendre les designs (gratuits) du fabricant voisin.

3) La personnalisation du design de votre produit

La plupart sont compĂ©tents pour rĂ©aliser des montres aux designs personnalisĂ©s selon vos spĂ©cifications, sous certaines limites bien Ă©videmment. Les boĂźtiers des montres requiĂšrent un moulage par injection. Cela peut facilement ĂȘtre rĂ©alisĂ© par le fournisseur, ou sous-traitĂ©, en considĂ©rant que vous lui ayez envoyĂ© un design CAD, des images dĂ©taillĂ©es, des schĂ©mas ou des Ă©chantillons de rĂ©fĂ©rence. 

Vous pouvez designer personnellement chaque composant, le bracelet, la couronne et l’index... Cela dit, toutes les composantes OEM (personnalisĂ©es), requiĂšrent un outillage spĂ©cifique, ce qui rallonge la durĂ©e de dĂ©veloppement du produit. Cela peut aussi affecter les exigences de MOQ. Si vous souhaitez lancer votre premier produit au plus vite, vous devez peut-ĂȘtre considĂ©rer Ă  utiliser le plus possible des composantes ODM (standards d’usine).

A l’inverse, le boĂźtier, l’horloge et le bracelet sont plus simples Ă  personnaliser. Pour les petites entreprises, cela a du sens de trouver un Ă©quilibre entre des composants personnalisĂ©s, et des piĂšces standardisĂ©es d’usine.

GĂ©nĂ©ralement, les fournisseurs de montres gardent d’importants stocks de composants. Ces composants sont assemblĂ©s sur la plupart des modĂšles, ce qui permet au fournisseur de proposer une MOQ attractive pour chaque commande.

Pour simplifier le processus de dĂ©veloppement du produit, demandez premiĂšrement au fournisseur des listes PDF ou Excel qui compilent les composants standardisĂ©s qu’il possĂšde. Concevez ensuite le design de votre boĂźtier en fonction de ces documents.

Les importateurs aux Etats-Unis et dans l’UE, doivent savoir que des normes strictes d’étiquetage de montres sont appliquĂ©es. Ne partez jamais du principe que votre fabricant sais comment votre montre doit ĂȘtre Ă©tiquetĂ©e dans votre pays. Les informations d’étiquetage (pays d’origine
) doivent faire partie des fiches d’illustration, et non laissĂ©es au hasard.

 

4) Les métaux lourds, phtalates et autres produits chimiques restreints

Être en conformitĂ© avec les normes d’étiquetage est relativement simple. Tant que vous fournissez une fiche d’illustration correcte, les fournisseurs la produiront sans difficultĂ©. Ce n’est en revanche pas aussi simple de se conformer aux normes sur les substances (ex : REACH dans l’UE). Les importateurs europĂ©ens et amĂ©ricains sont tenus d’assurer la conformitĂ© avec toutes les normes produits applicables.

Selon notre expĂ©rience, de nombreux fabricants de montres ne peuvent fournir des rapports de test, et tout autre document de conformitĂ©, prouvant que leurs produits ne contiennent pas de quantitĂ©s excessives de produits chimiques limitĂ©s (plomb, cadmium, phtalates
). En effet, il est possible de soumettre un Ă©chantillon Ă  un laboratoire de test comme QIMA ou SGS. Mais ce n’est qu’utile si vous ĂȘtes certain que les mĂȘmes composants sont utilisĂ©s sur l’échantillon et sur le produit final. Il suffit qu’un matĂ©riau, une couleur ou un enrobage soit remplacĂ© pour que la montre ne soit plus conforme.

Cette problĂ©matique vient d’un manque de contrĂŽle par le fournisseur des composants et matĂ©riaux entrants. Comme une montre est composĂ©e d’un grand nombre de composants, ils ne sont pas tous fabriquĂ©s dans les mĂȘmes usines et de la mĂȘme maniĂšre.

Ajoutez à cela le manque de transparence et de connaissance en terme de régulation des substances (au Vietnam comme ailleurs) et vous avez un puissant et dangereux mélange. Il est important que vous sélectionniez un fabricant de montres prouvant une entiÚre conformité avec les standards de votre région concernant la régulation des substances chimiques.

Il est aussi judicieux que les acheteurs sĂ©lectionnent rĂ©guliĂšrement des Ă©chantillons de lot pour des tests de conformitĂ©, afin de minimiser le risque que des produits non-conformes, et donc illĂ©gaux n’entrent sur le marchĂ©. Cela vous Ă©vitera de subir un rappel forcĂ© et des amendes Ă©levĂ©es. Notez aussi que l’importateur est toujours tenu comme responsable, jamais le fabricant.

 

5) Bien choisir un emballage de montre

La plupart des fournisseurs de montres sous-traitent la fabrication de l’emballage Ă  un producteur spĂ©cialisĂ©. Beaucoup vous montreront aussi un nombre de modĂšles standardisĂ©s d’emballage. Le branding est aussi possible pour personnaliser l’emballage, mais peut rĂ©sulter en une augmentation du prix et de la MOQ.

Faire un emballage entiĂšrement personnalisĂ© est une autre alternative, mais demande une compĂ©tence sur les designs d’emballage, car il doit se baser sur les dimensions de l’article. Laisser le fournisseur s’occuper des derniers ajustements n’est pas un bon choix, et rĂ©sultera en un nombre important d’emballages inutiles.

 

6) La quantité minimum de commande (MOQ)

La MOQ est le nombre minimum d’articles qu’un fournisseur est d’accord pour vous vendre. En gĂ©nĂ©ral, les fournisseurs de montres exigent entre 300 et 500 unitĂ©s par modĂšle. 

Pour la plupart des fabricants, un modĂšle est un boĂźtier de montre. La MOQ est dĂ©terminĂ©e sur la base du nombre de boĂźtiers diffĂ©rents de montres que vous avez l’intention d’acheter.

PlutĂŽt que de commander plusieurs designs de montre, il est conseillĂ© aux acheteurs de trouver d’autres façons de diffĂ©rencier le produit. Sinon, la MOQ va rapidement augmenter Ă  des milliers d’unitĂ©s.

Comme dĂ©crit plus haut, la MOQ est trĂšs affectĂ©e par la personnalisation des produits. Certains composants et aspects esthĂ©tiques impactent plus la MOQ que d’autres. Nous dĂ©taillons ci-dessous les diffĂ©rents composants, et Ă  quel degrĂ© ils tendent Ă  affecter la MOQ :

  • Bracelet en cuir/nylon : faible
  • MatiĂšre du boĂźtier : faible
  • Placage du boĂźtier : faible
  • Logo personnalisé : moyen
  • Cadran personnalisé : moyen
  • BoĂźtier personnalisé : moyen
  • Vitre personnalisĂ©e : Ă©levĂ©
  • Aiguilles personnalisĂ©es (Minute/Heure) : Ă©levĂ©
  • Index personnalisé : Ă©levĂ©

La MOQ par placage du boĂźtier est souvent de 100 unitĂ©s. En considĂ©rant que la MOQ de commande totale est de 500 piĂšces, vous pouvez crĂ©er 5 boĂźtiers diffĂ©rents par commande. Ce qui est une façon trĂšs efficace d’optimiser les coĂ»ts.

 

7) Comment bien choisir mon fournisseur de montres ?

Tous les fournisseurs de montres se procurent les composants et matĂ©riaux dans la mĂȘme base de production. Comme mentionnĂ©, les fabricants de montres sont plus des gestionnaires plutĂŽt que de vĂ©ritables fabricants. Ainsi il n’y a pas de diffĂ©rence notable entre deux fournisseurs en terme de qualitĂ©. Ils produisent tous selon les spĂ©cifications fournies.

Vous obtenez ce que vous avez spĂ©cifiĂ©. Tant que la fiche de spĂ©cification est la mĂȘme, vous obtiendrez un produit identique chez diffĂ©rents fournisseurs. Aucun fournisseur ne vous fournira un mouvement original ou des alliages de porte-avion. Cela n’existe tout simplement pas.

Les deux différences notables qui existent entre tous ces fournisseurs sont :

  1. Certains fournisseurs prĂ©fĂšrent l’acier inoxydable, tandis que d’autres sont spĂ©cialisĂ©s sur le bois, l’alliage de zinc ou encore le plastique. Faites-en sorte de contacter un fournisseur spĂ©cialisĂ© sur le type de montres que vous souhaitez.

  2. De nombreux fournisseurs dans ce domaine sont décevants. Mais, il y a une différence entre un fournisseur légÚrement décevant, et un fournisseur trÚs décevant.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

fournisseur mobilier vietnam

Fournisseur de mobilier au Vietnam : guide complet

 Vous cherchez un fournisseur de meubles au Vietnam ? Vous saurez tout ce que les importateurs doivent connaütre dans cet article, à propos des usines vietnamiennes d’ameublement :
‱ Les plus grands fabricants de meubles au Vietnam
‱ Les diffĂ©rentes catĂ©gories de produits et matĂ©riaux
‱ Le sourcing de fournisseurs, les grossistes et les foires commerciales
‱ Bien rĂ©aliser sa premiĂšre commande

1) Quels types de meubles puis-je sourcer au Vietnam ?

Le Vietnam est l’un des plus grands fabricant et exportateur mondial de meubles. Vous pourrez trouver des fournisseurs pour de nombreux types de mobilier :

  • En bois, en rotin, en osier, ou en eucalyptus
  • D’intĂ©rieur ou d’extĂ©rieur
  • Pour bureaux ou salle de bain

 

2) Quels fabricants de meubles puis-je approcher au Vietnam ?

Nous détaillons dans les lignes suivantes, les plus importantes usines vietnamiennes de meubles. En revanche, certaines de ces entreprises produisent exclusivement pour des grandes enseignes.

 

2.1) Minh Duong Furniture Corp

Cette entreprise fait partie des plus grands producteurs vietnamiens de meubles. Ils fabriquent et exportent du mobilier d’intĂ©rieur. FondĂ©e en 2002, Minh Duong Furniture Corp est devenue l’un des leaders de son domaine en moins d’une dĂ©cennie. Leur siĂšge social se situe Ă  Thuan An, dans la province de Binh Duong. Aujourd’hui, Minh Duong Co. Ltd. possĂšde plusieurs sociĂ©tĂ© filles et 4 usines de production. Ils commencĂšrent avec 50 employĂ©s en 2002, et emploient plus de 2000 personnes aujourd’hui.

L’entreprise propose une large gamme de produits comme :

  • Ensembles pour salle Ă  manger
  • Meubles de salon
  • Meubles pour chambre
  • Toutes sortes de meubles conçus sur mesure

Ils sont aussi reconnus par de grandes enseignes pour la qualité de leurs produits et de leurs processus de fabrication. Ils sont certifiés ISO 9002-8000, accrédités FSC, et ont accomplis avec succÚs les Target Stores et Walmart Stores Audit.

 

2.2) Dewberry

Cette entreprise est rĂ©putĂ©e pour ses meubles de style français faits Ă  la main. Elle appartient au groupe français Country Corner. Ce fabricant a trois usines employant plus de 800 personnes, toutes situĂ©es Ă  Ho Chi Minh Ville. Dewberry fourni aussi l’entreprise française Interior’s. Tous les meubles produits par les usines Dewberry sont designĂ©s en France par Interior’s.

Dewberry fabrique tous types de mobiliers, sous 23 catégories et collections différentes dont Perle, Rose, Heritage, Romance, Escale, Brocante


Tous les meubles produits par Dewberry sont certifiés FSC. La quantité minimum de commande est de 5 unités pour les produits ODM.

 

2.3) Woodnet

Woodnet exporte des meubles dans plus de 30 pays. Leur siĂšge est basĂ© Ă  HCMV. FondĂ©e en 2006, l’entreprise exporte la totalitĂ© de sa production. Woodnet exporte en Europe, en AmĂ©rique du Nord, en Nouvelle ZĂ©lande, en Australie, au Japon et dans d’autres pays d’Asie. Woodnet est connue pour la qualitĂ© de leurs meubles de chambre, salon et salle Ă  manger. L’entreprise propose une large gamme de meubles et de designs, dont 25 collections. Ils enrichissent ces collections de 7 nouveaux designs par mois.

Leur collection de meuble est faite de bois de qualitĂ©, comme le sheesham, le pin, l’acacia, et le chĂȘne blanc. Des finitions en bois ou en mĂ©tal sont aussi disponibles. Leurs designs sont de type ancien, industriel et contemporain. Vous pouvez visiter leur grand showroom Ă  HCMV. La quantitĂ© minimale de commande est de 20 unitĂ©s par article.

 

2.4) Thinh Phu Furniture

A l’instar des trois premiers fabricants, Thinh Phu Furniture est rĂ©putĂ© pour son mobilier d’extĂ©rieur, qu’il exporte dans une quinzaine de pays. L’usine et le siĂšge de l’entreprise sont basĂ©s Ă  Quy Nhon, dans la province de Binh Dinh. Thinh Phu Furniture est une sociĂ©tĂ© fille de Thinh Phu Imex., Co. Ltd., groupe fondĂ© en 2014. Leur revenu annuel est supĂ©rieur Ă  2 millions d’USD.

Ils proposent une large gamme de mobilier d’extĂ©rieur et d’accessoires comme :

  • Des tables d’extĂ©rieur
  • Des chaises longues
  • Des chaises de jardin
  • Des revĂȘtements de sol pour l’extĂ©rieur
  • Des bancs
  • Des meubles personnalisĂ©s (OEM ou marque privĂ©e)
  • Des palettes

Ils utilisent surtout de l’acacia et de l’eucalyptus, venant partiellement de sources FSC. Le temps de production est de 60 jours pour les nouveaux clients et 55 jours pour les anciens. Le minimum de commande est de 100 unitĂ©s par modĂšles.

 

2.5) Kaiser 1 Furniture Industry

Kaiser 1 Furniture Industry (Vietnam) Co., Ltd est un exportateur de mobilier rĂ©putĂ© pour la qualitĂ© de ses meubles de chambre style amĂ©ricain. Leur usine prĂšs d’HCMV a une surface de production de 300.000 m2. FondĂ© en 2004, ils emploient actuellement 5000 personnes. Leur marchĂ© principal est les Etats-Unis.

En plus d’avoir la plus large usine du pays, ils ont aussi les machines les plus avancĂ©es d’Asie pour la fabrication de meubles. Ils ont aussi leur propre laboratoire de test EMC, qui sert d’ailleurs pour d’autres usines ayant des commandes de clients amĂ©ricains. Avec une valeur de sortie mensuelle de 7,5 millions d’USD, l’entreprise est considĂ©rĂ©e comme l’un des trois plus grands fournisseurs vietnamiens de meubles aux États-Unis.

Ils sont spĂ©cialisĂ©s dans la fabrique de meubles amĂ©ricains de chambre, mais aussi dans d’autres types de produits comme :

  • Meubles de salle Ă  manger
  • Tables de rĂ©ception
  • Meubles de salon
  • Meubles muraux
  • Meubles de bureaux
  • Meubles de chambre d’adolescent

Kaiser 1 est certifiée FSC, et possÚde le rÚglement sur les émissions de formaldéhydes (CARB / RÚgle EPA) pour les produits en bois composite. Tous leurs produits sont testés selon les standards américains.

 

2.6) ATC Craft

ATC Craft est possĂ©dĂ©e par ATC Furniture Furnishings Corp, plus connu pour ses patios d’extĂ©rieur et son mobilier de jardin. Ils fabriquent aussi du mobilier d’intĂ©rieur et sont spĂ©cialisĂ©s dans les meubles en osier. Etablis en 2006 Ă  HCMV, ils emploient 300 personnes aujourd’hui. Presque 80% de leurs produits sont destinĂ©s Ă  l’export.

La gamme de meuble qu’ils offrent est composĂ©e de :

  • Meubles de bar ou cafĂ©
  • Meubles en rotin PVC
  • Meubles de patio
  • Meubles d’extĂ©rieur en osier
  • Ensembles de canapĂ©s
  • Meubles de chambre
  • Meubles de salle Ă  manger
  • Meubles fabriquĂ©s sur mesure

ATC Craft possĂšde les certifications ISO 14001 : 2004 et ISO 9001 : 2008.

 

2.7) Saigon River Factory

Saigon River Factory est situĂ© Ă  Tan Uyen, dans la province de Binh Duong. SRF fabrique et exporte des meubles, de la dĂ©coration, des produits luminaires et du carrelage. L’entreprise a Ă©tĂ© fondĂ©e en 1998 par Hedwig Pira et Peter Arts. L’entreprise fabrique des :

  • Meubles d’intĂ©rieur et d’extĂ©rieur
  • Chaises et fauteuils
  • EtagĂšres
  • De la vaisselle
  • Du carrelage
  • Des dĂ©corations

 

Ils exportent leur production en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen Orient, en Asie et en Australie.

 

2.8) Hoang Moc Furniture

Hoang Moc Furniture Co., Ltd est un autre fabricant et exportateur notable de mobilier d’intĂ©rieur. L’entreprise a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 2010 et leur siĂšge social est situĂ© dans le quartier de Binh Thanh, Ă  HCMV. Leurs deux usines sont localisĂ©es Ă  Di An et Ă  Thuan An, dans la province de Binh Duong. La plupart de leurs produits sont en bois de pin, d’acacia et de chĂȘne. Ils proposent :

  • Tous types de meubles de chambre
  • Des meubles de salle Ă  manger
  • Des meubles de salon
  • Des meubles de bureau
  • Des meubles conçus sur mesure

Vous pouvez aussi choisir parmi leurs 27 différentes collections de meubles. Le temps de production par commande avoisine les 40 jours.

 

3) Le sourcing de fournisseurs et les foires commerciales au Vietnam

Il y a plusieurs répertoires de fournisseurs au Vietnam. Cela dit, Alibaba.com reste de loin le plus grand répertoire de fournisseurs vietnamiens. Pour les meubles en rotin par exemple, il y a 275 fabricants vietnamiens répertoriés sur Alibaba.com. Vous pouvez aussi trouver des fournisseurs et fabricants vietnamiens de meubles sur Globalsources.com, une entreprise web basés à Hong Kong.

Aussi, il y a plusieurs foires commerciales consacrĂ©es au mobilier d’intĂ©rieur, comme VIFA expo et VietnamWood. Vous pouvez aussi utiliser une agence vietnamienne de sourcing pour un accompagnement pendant toute votre phase d’approvisionnement.

 

4) Puis-je commander des meubles chez un grossiste ?

Il y a de nombreux grossistes en meubles qui peuvent vous vendre leur collection directement depuis leurs entrepÎts. Cependant, beaucoup de grossistes vendent des produits conçus seulement pour le marché vietnamien.

De tels produits ne sont pas en concordance avec les rĂšgles de sĂ©curitĂ© incendie, ce qui vous empĂȘche de les importer. De plus, la plupart des grossistes ne sont pas familiers avec l’export de meubles, ce qui peut rendre votre dĂ©marche longue et compliquĂ©e.

 

5) Les fournisseurs vietnamiens sont-ils les moins onéreux ?

Comme tous les autres pays de la rĂ©gion, le Vietnam est un pays low cost. Cependant, les fournisseurs vietnamiens de mobilier tendent Ă  ĂȘtre moins cher que leurs concurrents en Chine et en ThaĂŻlande.

Cela dit, n’espĂ©rez pas faire des Ă©conomies de 50% par rapport Ă  ce que vous paierez dans d’autres pays. Au mieux, un fournisseur vietnamien pourra vous proposer des prix 10 Ă  15% moins cher qu’un fournisseur chinois ou thaĂŻlandais.

 

6) Comment se déroule la procédure ?

Ci-dessous se trouve un rĂ©sumĂ© de tout le processus d’approvisionnement.

 

6.1) Meubles conçus sur mesure ou d’usine ?

Avez-vous l’intention d’importer des produits faits sur mesure ou bien des meubles dĂ©jĂ  fabriquĂ©s ? Commander des produits conçus sur mesure est bien plus complexe, car vous devez fournir les choses suivantes :

  • Dessins de design
  • Liste des matiĂšres
  • SpĂ©cifications des matiĂšres

N’espĂ©rez pas que l’usine dĂ©veloppe les produits pour vous. En outre, certains fabricants requiĂšrent de plus grands volumes de commande pour des meubles conçus sur mesure. Par exemple, certaines usines vietnamiennes de meubles ne requiĂšrent que 5 unitĂ©s pour une commande minimale de meubles standards, tandis qu’ils requiĂšrent 50 unitĂ©s pour le minimum de commande pour des conceptions sur mesure.

Pour la plupart des importateurs, cela a plus de sens de commander des meubles déjà conçus.

 

6.2) Visitez en personne les usines de fabrication au Vietnam

Importer des meubles Ă©chantillons est plus onĂ©reux que de visiter en personne vos fournisseurs. Les fabricants de meubles possĂšdent systĂ©matiquement un showroom, oĂč vous pouvez voir les diffĂ©rents produits proposĂ©s.

 

6.3) Peuvent-ils assurer que leurs produits sont aux normes ?

Vous avez l’intention d’importer des meubles en Europe ou en AmĂ©rique du Nord ? Vous devez donc vous assurer de la conformitĂ© de vos meubles avec les rĂ©glementations sur les produits chimiques, et les standards de sĂ©curitĂ© incendie.

A priori, les fournisseurs vietnamiens, surtout ceux possĂ©dant des managers occidentaux, ont tendance Ă  bien maĂźtriser ces rĂ©gulations. Mais ce n’est bien sĂ»r pas le cas de tous les fournisseurs.

Vous devez demander des rapports de tests existant Ă  votre fournisseur potentiel, pour ĂȘtre sĂ»r qu’il soit apte Ă  fournir des meubles conformes.

Demandez-lui ces documents avant de lui rendre visite, afin de ne pas perdre votre temps avec des fournisseurs incompétents.

 

6.4) NĂ©gociez le prix et les termes de commande

Vous devez demander un devis et nĂ©gocier le prix quand vous ĂȘtes dans l’usine. Les fournisseurs vietnamiens sont habituĂ©s Ă  nĂ©gocier, ce qui ne les offensera pas. Tant que vous restez polis et que votre demande est suffisamment solide pour ĂȘtre nĂ©gociĂ©e, vous rĂ©ussirez certainement Ă  gagner 8 Ă  10 % supplĂ©mentaires.

Cependant, ne nĂ©gocier pas trop Ăąprement, car le fournisseur cĂšdera, mais n’accordera pas beaucoup d’attention Ă  la rĂ©alisation de votre commande. Vos produits seront donc certainement de qualitĂ© moindre.

 

6.5) Faire une commande test

Vous pouvez effectuer une premiĂšre commande test de 5 Ă  10 unitĂ©s. MĂȘme si vous achetez un produit prĂ©conçu, vous devez confirmer au fournisseur les informations suivantes :

  • Dessins de conception
  • MatĂ©riaux
  • Fiche sur les matĂ©riaux
  • Peintures et vernis
  • Normes Ă  suivre (par exemple REACH
)

Vous devez présenter une fiche technique complÚte pour éviter tout quiproquo.

Aussi, les termes de la commande doivent ĂȘtre nĂ©gociĂ©s et confirmĂ©s sur place :

  • Termes de paiement (en gĂ©nĂ©ral un dĂ©pĂŽt de 30%, et le reste Ă  la suite de la rĂ©ception)
  • Termes de qualitĂ©
  • Informations bancaires
  • Incoterm de vente (FOB HCMV par exemple)
  • Emballage Ă  l’export
  • Temps de production
  • Clauses de retard

Tous les termes doivent ĂȘtre clairement prĂ©cisĂ©s dans le contrat de vente, signĂ© et tamponnĂ© par le fournisseur. Comme en Chine, les entreprises vietnamiennes utilisent un sceau d’entreprise rouge pour signer le contrat.

 

6.6) Inspections de qualité

Le temps de production dans la plupart des usines est d’une cinquantaine de jours. Vous pouvez bien sĂ»r dĂ©cider de rester dans le pays et d’inspecter les produits par vous-mĂȘme une fois la production terminĂ©e.

Toutefois, la plupart des importateurs travaillent avec une entreprise locale d’inspection de la qualitĂ©, qui va pour eux dans les usines afin de vĂ©rifier les meubles avant leur envoi. Ils vĂ©rifient les choses suivantes :

  • Dimensions
  • Design (ils vous enverront des photos)
  • Tests de sĂ©curitĂ© incendie
  • Tests de rayures
  • Inspection visuelle (rayures, poussiĂšre, dommages)
  • Emballage Ă  l’exportation

Il y a de nombreuses entreprises d’inspection qualitĂ© au Vietnam, surtout Ă  Hanoi et Ă  HCMV. Attendez-vous Ă  payer autour de 400 USD pour une journĂ©e d’inspection, incluant le coĂ»t du transport.

 

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

fabricants textiles vetements vietnam

Fabricants Vietnamiens de textiles et vĂȘtements : Le guide complet

 Vous recherchez des fabricants de produits textiles fiables au Vietnam ? Vous ĂȘtes au bon endroit. Nous vous expliquons dans cet article tout ce que vous devez savoir pour rĂ©ussir un import de textiles fabriquĂ©s au Vietnam. Nous traiterons ici des catĂ©gories de produits, des prix, des exigences en termes de quantitĂ© minimum de commande et de rĂšglement.
Nous avons aussi listĂ© les plus grands fabricants de vĂȘtements au Vietnam ainsi que les 5 Ă©tapes qui composent le processus d’approvisionnement :
‱ PrĂ©parer un pack technique
‱ Faire une commande d’échantillons
‱ Tout ce qui peut ĂȘtre exigĂ© pour la quantitĂ© minimum de commande
‱ Les contrĂŽle qualitĂ©
‱ Les tests en laboratoire

1) Quels types de textiles et vĂȘtements puis-je trouver au Vietnam ?

Le Vietnam est un pays de presque 100 millions d’habitants. Le dynamisme du secteur vietnamien du textile fait que vous trouverez des fournisseurs dans toutes les niches de ce domaine. Cette industrie est profonde et propose de plus en plus de tissus et composants innovants.

Vous pourrez trouver des produits comme (liste non exhaustive) :

  • Tissus techniques
  • VĂȘtements pour enfants et bĂ©bĂ©
  • Tous types de vĂȘtements
  • Mailles et tricots
  • Linge de maison
  • Textile pour mobilier
  • Autres composantes (fermetures
)

Cela Ă©tant, de nombreuses matiĂšres et composantes comme le Velcro sont importĂ©es directement de Chine par les fabricants vietnamiens. Cela peut rallonger les dĂ©lais nĂ©cessaires au dĂ©veloppement d’échantillons.

 

2) Les fabricants de vĂȘtements et de textile au Vietnam

Les plus grands fabricants d’habillement et de textile au Vietnam sont rĂ©pertoriĂ©s dans les lignes suivantes. Gardez Ă  l’esprit que certains d’entre eux ne travaillent qu’avec des grandes marques.

 

2.1) Thai Son S.P Sewing Factory in Vietnam

Cette entreprise est l’un des plus grands fabricants de vĂȘtements d’Ho Chi Minh Ville. Leurs produits phares sont les vĂȘtements pour femme en tissu ponte roma ou en maille circulaire.

FondĂ©e en tant qu’entreprise familiale en 1985, l’usine emploie dorĂ©navant plus de 600 personnes. Ils produisent des vĂȘtements pour homme, femme et enfant dans plusieurs styles (robes, sportswear, t-shirts et vĂȘtements d’extĂ©rieur). Ils peuvent fournir des produits et services comme :

  • Le design
  • La conception de motifs
  • L’impression de broderie
  • L’approvisionnement en tissus et fils
  • Le tricot et la teinture
  • La coupe et la couture
  • L’emballage final

Ils ont plusieurs certifications de qualitĂ© et de durabilitĂ© qui incluent Adidas, SA 8000, BSCI, Oeko-Tex. La plupart de leur production est exportĂ©e vers les Etats-Unis, l’Europe, le Canada et l’Australie. Leurs plus gros clients sont Erin London au Etats Unis, Target en Australie, Baon en Russie et Malu en Belgique.

Ils possÚdent deux usines situées aux abords de HCMV. Elles permettent de produire plus de 2000 t-shirts par mois. Leur quantité de commande minimale est de 2000 piÚces, et le délai de production varie entre 60 et 150 jours.

 

2.2) Thygesen Textile Vietnam Company Ltd

Cette filiale vietnamienne appartient à Thygesen Textile Group, une entreprise danoise basée à Ikast et établie en 1931. Thygesen Textile Vietnam Company Ltd est implantée à Hanoi. Thygesen Textile Group a établi sa premiÚre usine au Vietnam 2004. Ils possÚdent aussi des usines de production aux Etats-Unis, en Chine, en Slovaquie et au Mexique.

Les certifications obtenues par l’entreprises sont Oeko-Tex 100, BSCI, SA 8000, WRAP and ISO 9001:2008.

Leurs produits les plus populaires sont :

  • Des vĂȘtements pour milieux hospitaliers
  • Des vĂȘtements de travail
  • Des vĂȘtements de sport
  • Des vĂȘtements casual
  • Des sous-vĂȘtements
  • Des mailles et tricots
  • Des vĂȘtements pour enfants

En plus de tous ces produits proposés Thygesen Textile Vietnam proposent des solutions OEM, ODM, FOB et One-Stop-Shop.

Les délais de production oscillent entre 8 et 12 semaines. Ce délai dépend surtout de la quantité et du type de commande.

 

2.3) Fashion Garment Ltd

Fashion Garment Ltd est considĂ©rĂ© comme l’un des plus gros exportateurs de vĂȘtements au Vietnam. Dans le pays, ils possĂšdent 8400 employĂ©s et 4 usines de production. Leurs usines et leur siĂšge social sont situĂ©s dans la province de Dong Nai. FGL est une filiale de Hirdaramani Group, une entreprise Sri Lankaise fondĂ©e en 1891. Hirdaramani Group possĂšde des usines et filiales au Sri Lanka, aux Etats-Unis et au Bangladesh.

Leurs produits les plus populaires sont :

  • Jackets, sweatshirts, pulls Ă  capuches et pullovers
  • Chemises et polos
  • VĂȘtements de sport pour enfants et adultes

Leurs clients les plus cĂ©lĂšbres sont Levi’s, Converse, Hurley, Jordan et Hush Hush.

Ils ont plusieurs certificats de qualitĂ© et de durabilitĂ© comme LEED Gold et la certification Platinum par le US Green Buildings Council. Ils ont Ă©tĂ© le premier fabricant de vĂȘtements au Vietnam Ă  recevoir ces certifications.

 

2.4) Quickfeat

Quickfeat International Limited est une entreprise de sourcing et de fabrication de vĂȘtements possĂ©dant des usines au Vietnam, Ă  Hong Kong, en Inde et en Chine. Leurs bureaux de vente peuvent se trouver aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, et dans de nombreux autres pays. Quickfeat a Ă©tĂ© Ă©tablie en 1994 en tant que filiale, avant de gagner leur indĂ©pendance en 1998. Leur siĂšge se situe Ă  Hong Kong et ils ont de grandes usines au Vietnam.

Ils proposent une gamme large de vĂȘtements incluant des :

  • VĂȘtements Ă©cologiques
  • Sweaters et pulls en maille
  • VĂȘtements d’extĂ©rieur et de sport
  • Tissus et cuirs
  • VĂȘtements de bain

Ils sont spĂ©cialisĂ©s dans les vĂȘtements pour homme et garçon. Ils offrent aussi des services de sourcing de tissus, de dĂ©veloppement et de production de vĂȘtements, de contrĂŽle qualitĂ©, d’emballage, de logistique et de fret.

Toutes leurs usines sont certifiées Gore Tex depuis 1998. En 2016, ils ont acquis la certification High Facility Environmental Module (High FEM).

 

2.5) United Sweethearts Garment

United Sweethearts Garment est une filiale de MWE Holdings Berhad, une entreprise basĂ©e en Malaisie. Leur filiale USG a Ă©tĂ© Ă©tablie en 1984 en Malaisie, mais ils ont commencĂ© Ă  produire au Vietnam dĂšs 2002. USG Co, Ltd possĂšde des usines de production Ă  Dong Nai. Ils sont rĂ©putĂ©s pour la qualitĂ© de leurs vĂȘtements de sport.

Leurs plus gros clients sont Nike, Under Armour, Lacoste entre autres marques. USG propose des :

  • VĂȘtements de sport
  • VĂȘtement d’extĂ©rieur
  • Mailles et tricots
  • VĂȘtements pour animaux
  • VĂȘtements pour enfant

Ils sont aussi certifiés par WRAP sur la qualité et la durabilité.

 

2.6) Vert Company

Cette entreprise fondĂ©e en 2006 propose des services d’approvisionnement clĂ©s en main pour leurs clients internationaux. Ils sont surtout connus pour la qualitĂ© de leurs vĂȘtements d’extĂ©rieur tendance et entiĂšrement fait mains.  Leur siĂšge social est situĂ© Ă  Hanoi, alors que leurs usines sont situĂ©es Ă  Kim Trang dans la province de Bac Gianc. Ils possĂšdent des bureaux de vente Ă  Bussum aux Pays-bas.

Leurs produits les plus populaires sont les vĂȘtements d’extĂ©rieur et les pantalons.

Vert Company possÚde plusieurs certifications de qualité et de durabilité dont SA8000 et le BSCI.
 

2.7) LTP

LTP Vietnam Co. Ltd a Ă©tĂ© fondĂ©e en 2008 avec l’objectif de produire des vĂȘtements qualitatifs de sport et pour personnes active. Ils produisent surtout pour le compte de clients internationaux. Leur usine et leur siĂšge social se trouvent Ă  HCMV.

LTP Vietnam Co. Ltd est un sous-traitant de LTP Group, qui est une multinationale danoise du textile et du mobilier. LTP Group possĂšde 10 usines implantĂ©es en BiĂ©lorussie, en Ukraine, en Lituanie et au Vietnam. Le siĂšge social de l’entreprise mĂšre se situe Ă  Copenhague au Danemark. Le groupe compte plus de 1600 employĂ©s.

Les produits proposés par LTP sont les :

  • VĂȘtements Ă©cologiques
  • VĂȘtements d’extĂ©rieur
  • VĂȘtements athleisure
  • VĂȘtements de sportswear

Les habits produits par LTP sont certifiés GOTS et IVN.

 

3) Sourcer des fournisseurs vietnamiens via Alibaba.com ou des foires commerciales

Le Vietnam compte un nombre restreint d’agences de sourcing. Aussi, il est plus simple de sourcer des fournisseurs sur Alibaba.com ou Globalsources.com. Alibaba.com vous permets de chercher un fournisseur selon le pays. Vous pouvez ainsi limiter vos recherches au Vietnam.

Par exemple, le mot clé t-shirt fourni une liste de plus de 2200 fournisseurs sur Alibaba.com, dont la plupart sont situés en Chine. Mais si nous limitons nos recherches au Vietnam, nous obtenons une liste de 292 fournisseurs de t-shirts, ce qui est un nombre intéressant.

Globalsources.com propose aussi une fonction de recherche par pays, mais le nombre de fournisseurs de produits textiles est bien infĂ©rieur Ă  celui d’Alibaba.com.

Si vous ne souhaitez pas sourcer vos fournisseurs via internet, vous pouvez participer à une de ces foires commerciales :

  • SaigonTex
  • VTG Textile & Garment

 

4) Les grossistes en produits textiles au Vietnam

Les grossistes offrent des quantitĂ©s minimums de commande infĂ©rieures aux fabricants. Cela est attirant pour les petits acheteurs, qui souhaitent acheter moins de 300 unitĂ©s par exemple. Bien qu’il y ait des grossistes en produits textiles et des marchĂ©s de gros au Vietnam, vous devez faire attention aux questions d’étiquetage.

Les produits proposĂ©s par les grossistes ne sont gĂ©nĂ©ralement pas en accord avec les normes d’étiquetage europĂ©ennes et nord-amĂ©ricaines. Par exemple, les textiles importĂ©s et vendus sur le marchĂ© US doivent avoir ces informations :

  • Composition des fibres (90% coton, 10% polyester par exemple)
  • Symboles et instructions d’entretien ASTM
  • Pays d’origine (Made in Vietnam)

Il est extrĂȘmement rare que les textiles et habits « prĂȘt-Ă -produire » au Vietnam soient en concordance avec les normes d’étiquetage de pays Ă©trangers. Ainsi, vous devez vous assurer que l’étiquetage de vos articles soit satisfaisant avant de les expĂ©dier. Cela s’applique pour tous les importateurs, peu importe leur pays.

 

5) Est-il moins cher d’importer des textiles du Vietnam plutît que de Chine ?

En quantitĂ©, les usines vietnamiennes produisent moins de la moitiĂ© de ce que produisent leurs homologues chinois. Cela a un impact sur les prix Ă  l’unitĂ©, surtout que l’industrie textile repose sur le coĂ»t de la main d’Ɠuvre. Cela dit, ne vous attendez pas Ă  ce que le prix du produit soit uniquement corrĂ©lĂ© aux salaires.

L’électricitĂ©, l’eau, les taxes et les matĂ©riaux composent la plus grosse partie des coĂ»ts de production. LĂ -dessus, il n’y a pas de grande diffĂ©rence entre le Vietnam et la Chine. De plus, beaucoup de matĂ©riaux ne sont pas fabriquĂ©s au Vietnam. Les fabricants importent souvent du Velcro et d’autres matĂ©riaux de Chine.

 

6) Quel est le temps moyen de production ?

Le temps moyen de production standard de masse oscille gĂ©nĂ©ralement entre 35 et 50 jours. Gardez Ă  l’esprit que le Vietnam fĂȘte aussi la nouvelle annĂ©e lunaire, ce qui ralentit le pays chaque annĂ©e pendant 2 ou 3 semaines.

 

7) Comment communiquer avec des fournisseurs Vietnamiens ?

Le vietnamien est la langue officielle du pays, mais le nombre de vietnamiens maĂźtrisant l’anglais est Ă©tonnamment Ă©levĂ©. En outre, vous n’aurez pas de problĂšmes de communication avec le reprĂ©sentant des ventes de votre entreprise fournisseuse. Gardez juste Ă  l’esprit que ce n’est pas leur langue natale. Utilisez donc un vocabulaire simple et courant afin d’éviter tous termes pouvant ĂȘtre perdus dans la traduction.

De plus, Whatsapp et les autres applications de communication ne sont pas bloquĂ©es au Vietnam, ce qui facilite le contact avec les fournisseurs. Vous pouvez gĂ©nĂ©ralement les appeler directement ou obtenir des statuts et updates rĂ©guliĂšres de l’entreprise.

 

8) Le processus d’importation étape par Ă©tape

Maintenant que vous connaissez les fondamentaux pour importer des textiles du Vietnam, il est temps de voir les 5 Ă©tapes du processus d’approvisionnement.

 

8.1) Créer des modÚles, un tableau des tailles et des spécifications de matériaux

Les fournisseurs vietnamiens ne dĂ©veloppent gĂ©nĂ©ralement pas leurs propres produits ODM. En d’autres termes, ils n’ont pas de catalogue contenant de jolis designs que vous n’aurez qu’à choisir. Ils attendent de vous que vous leur fournissiez. Avant d’entrer en contact avec un fournisseur de textiles au Vietnam, prĂ©parez les choses suivantes :

  • Billet et spĂ©cifications des matiĂšres
  • ModĂšles
  • Etiquettes

Vous pouvez également envoyer un échantillon de référence. Cependant, considérez cet échantillon comme complémentaire au tech pack et non comme un substituant.

 

8.2) Commandez un contre-Ă©chantillon de votre fournisseur

Avant de placer une commande, vous devez tester la capacitĂ© du fabricant Ă  fournir les produits. Pour ce faire, commandez un contre-Ă©chantillon, basĂ© sur le tech pack et l’échantillon de rĂ©fĂ©rence.

Il est suggĂ©rĂ© de commander des Ă©chantillons de 3 ou 4 fournisseurs diffĂ©rents. Le taux d’échec avoisinant gĂ©nĂ©ralement les 50%, vous devez avoir plusieurs fournisseurs sous la main, si l’un d’entre eux Ă©choue Ă  rĂ©pondre Ă  vos exigences.

Selon nos clients, les fournisseurs vietnamiens ne sont pas plus lents ou rapides que leurs homologues chinois. De ce fait, il arrive parfois qu’ils soient trĂšs lents. En fonction de la complexitĂ© du produit, espĂ©rez le dĂ©veloppement d’un Ă©chantillon sous 1 Ă  3 mois.

 

8.3) Prérequis de Quantité minimale de commande

ComparĂ© aux fournisseurs d’autre pays, les fabricants vietnamiens de textiles et vĂȘtements n’ont pas de quantitĂ© minimum de commande bien diffĂ©rente. Certains fournisseurs acceptent des commandes de seulement 100 unitĂ©s par design, tissu ou couleur, d’autres peuvent demander 1000 piĂšces ou plus. Vous pouvez nĂ©gocier la quantitĂ© minimum, mais n’essayez pas de trop tirer sur le prix.

 

8.4) Normes sur les substances chimiques

Si vous ĂȘtes basĂ©s aux Etats-Unis ou dans l’Union EuropĂ©enne, vous devez ĂȘtre sĂ»r que vos produits ne contiennent pas de quantitĂ©s excessives de mĂ©taux lourds ou de produits chimiques restreints. De tels substances incluent des colorants azoĂŻques, du formaldĂ©hyde, du plomb, du mercure et du cadmium.

La plupart des fournisseurs vietnamiens sont au courant de ces rĂ©gulations, mais pas la totalitĂ©. Avant de placer une commande, demandez Ă  votre fournisseur s’ils sont en accord avec les rĂ©gulations de votre pays (REACH, California Prop 65
). Le cas Ă©chĂ©ant, vous n’avez pas d’autre choix que de trouver un autre fournisseur.

 

8.5) Les obligations d’étiquetage (instructions d’utilisation, composition des fibres
)

Comme dĂ©crit dans cet article, les fournisseurs vietnamiens ne sont pas toujours au fait des exigences d’étiquetage Ă  l’étranger. Cela dit, ça n’est pas dans leurs obligations. Ainsi, vous devez fournir un exemple d’étiquette « prĂȘte Ă  produire » Ă  votre fournisseur, qui indique les informations obligatoires sur le textile (composition des fibres, instructions d’entretien
) dans le pays de destination.

La plupart des fournisseurs préfÚrent un fichier au format .ai ou .eps. Vous devez aussi confirmer les détails suivants :

  • Couleurs et matiĂšres
  • Type d’imprimĂ©s
  • Position des imprimĂ©s

 

8.6) Inspections qualités et tests en laboratoires

Vous ne pouvez pas retourner des produits dĂ©fectueux Ă  votre fournisseur. Ainsi, vous devez ĂȘtre sĂ»r que les produits sont conformes, avant de valider le fret. Il y a beaucoup d’entreprises d’inspection qualitĂ© au Vietnam. De ce fait, vous n’avez pas besoin d’inspecter vos biens en personne.

La plupart des entreprises d’inspection qualitĂ© permettent des rĂ©servations en ligne. Vous devez simplement leur fournir :

  • Les critĂšres de qualitĂ© Ă  vĂ©rifier
  • Les motifs
  • Un aperçu de la commande
  • Les Ă©tiquettes

Les inspections au Vietnam sont sensiblement plus chĂšres qu’en Chine. EspĂ©rez payer autour de 350 € pour une seule inspection. Si vous devez tester vos produits en laboratoire, informez en votre fournisseur. Vous pouvez normalement lui demander d’envoyer des Ă©chantillons dans un laboratoire vietnamien, ou dans n’importe quel autre pays.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

Rediore quantite minimum achat MOQ

5 stratégies pour réduire la quantité minimum (MOQ) éxigée par votre fournisseur

Certaines fois, les fabricants vietnamiens peuvent vous demander une MOQ Ă©levĂ©e. La plupart des fournisseurs se basent sur les coĂ»ts et bĂ©nĂ©fices par unitĂ© pour calculer la MOQ. Ainsi, la MOQ est multipliĂ©e par le nombre d’unitĂ©s de gestion des stocks (UGS) commandĂ©es auprĂšs du mĂȘme fabricant. En considĂ©rant que votre commande comprend plusieurs UGS, cela amĂšne rapidement la MOQ requise au millier d’unitĂ©s. La plupart des petites entreprises ne peuvent pas se permettre de telles commandes.
Limiter la liste de produits commandĂ©s Ă  une ou deux UGS seulement peut ĂȘtre une option viable pour certains, mais pas pour la plupart. Dans cet article, nous vous expliquons comment rĂ©duire la MOQ requise par votre fournisseur. Cela passe essentiellement par une optimisation des matĂ©riaux et composantes utilisĂ©es, par une limitation de la personnalisation des articles, et bien sĂ»r par la nĂ©gociation. Avant d’entrer dans les dĂ©tails, nous vous expliquons pourquoi les MOQ sont si chĂšres aux fabricants vietnamiens.

1) Pourquoi les fournisseurs vietnamiens fonctionnent avec des MOQ

L'Ă©cosystĂšme industriel vietnamien peut ĂȘtre visualisĂ© comme un oignon. GĂ©nĂ©ralement, la plupart des importateurs ne traitent qu’avec la couche extĂ©rieure, l’exportateur. Les exportateurs sont gĂ©nĂ©ralement des « assembleurs », qui ne font qu’allier les diffĂ©rentes parties. Or, la plus grande partie de l’activitĂ© se passes en amont. Alors qu’un fabricant produira lui-mĂȘme certaines composantes (ex: boĂźtier de montres), ou gĂ©rera certains procĂ©dĂ©s de fin de chaĂźne (ex : teinture des tissus), la plupart des composantes sont achetĂ©es chez des sous-traitants.

Il faut savoir qu’au Vietnam, la plupart des fabricants n’achĂštent que les matĂ©riaux et composantes, aprĂšs avoir reçu une commande. Ainsi, la MOQ requise par votre fabricant est un reflet de celles requises par ses sous-traitants. MĂȘme si un fabricant peut exceptionnellement rĂ©pondre favorablement Ă  votre demande, ils ne peuvent gĂ©nĂ©ralement fonctionner autrement.

Un autre paramĂštre ne peut ĂȘtre nĂ©gligĂ©. La plupart des fournisseurs vietnamiens ne gagnent que de trĂšs faibles marges par unitĂ©s vendues. Dans de nombreux secteurs, ces marges ne dĂ©passent pas les 4%. Les fournisseurs doivent ainsi produire un nombre prĂ©cis d’unitĂ©s pour maintenir leur entreprise Ă  flot. AprĂšs tout, ils ne sont pas non plus bĂ©nĂ©voles.

 

2) Ne choisissez pas seulement votre fournisseur en fonction des MOQ proposées

Comment certains fournisseurs peuvent-ils proposer des MOQ aussi basses que 10 Ă  20 unitĂ©s ? Vous trouverez rĂ©ponse en cherchant sur Alibaba.com, ou tout autre site de sourcing en B2B. Il est vrai que de nombreux marchands vendent des produits en quantitĂ© trĂšs peu Ă©levĂ©e, car la plupart d’entre eux se fournissent dans des marchĂ©s de gros Ă  Ho Chi Minh Ville.

Cela peut avoir l’air d’une excellente opportunitĂ© pour les petites entreprises souhaitant Ă©tendre leur gamme de produits. Or vous pouvez trĂšs rapidement ĂȘtre déçu. Tout d’abord, les articles fabriquĂ©s pour le marchĂ© vietnamien ne sont gĂ©nĂ©ralement pas en concordance avec les normes de produits et d’étiquetage des pays Ă©trangers (on peut citer REACH, RoHS, ou California Proposition 65). Cela fait que vous ne pouvez acheter des jouets, des objets Ă©lectroniques et tout autre produit strictement rĂ©gulĂ©. ParticuliĂšrement au sein de l’UE, presque tout objet tombe sous le coup d’une rĂ©gulation, mĂȘme les produits textiles.

Les fournisseurs offrant des MOQ faibles font quasi systĂ©matiquement parti de ces catĂ©gories de marchands. SĂ©lectionner un fournisseur avec comme critĂšre principal la MOQ, rĂ©sultera probablement en une commande de produits qui ne sont pas aux normes, et donc illĂ©gaux. Les importateurs doivent ainsi choisir leurs fournisseurs sur la base de critĂšres technique, comme la concordance avec les normes applicables, ainsi que la mise en Ɠuvre d’un systĂšme de gestion de la qualitĂ©.

 

3) Stratégies pour réduire la MOQ

Voici quelques rÚgles vous permettant de diminuer la MOQ, sans interférer avec la marge de votre fournisseur, ni le MOQ exigé par le sous-traitant.

 

3.1) Rationnalisez les composantes et matériaux

Comme expliquĂ©, les MOQ de votre fournisseur reflĂštent toujours celles que lui imposent ses sous-traitants. Les fournisseurs vietnamiens s’approvisionnent chez de nombreux sous-traitants, et non un ou deux seulement. En consĂ©quent, un produit composĂ© de plusieurs matiĂšres et composantes diffĂ©rentes, contraint votre fournisseur Ă  satisfaire les MOQ de nombreux sous-traitants, ainsi que vous indirectement. Cela peut rĂ©sulter en une addition de MOQ nĂ©cessaires, surtout si vous demandez des matiĂšres et procĂ©dĂ©s trĂšs spĂ©cifiques.

Ainsi, il est conseillĂ© de rĂ©utiliser les mĂȘmes matĂ©riaux sur un grand nombre de produits diffĂ©rents au lieu d’un seul pour palier Ă  cela. Votre fournisseur pourra donc satisfaire les MOQ imposĂ©es par ses sous-traitants, tout en vous permettant de jouir d’une plus grande gamme de produits. Cette solution pratique permet aux petits acheteurs de diminuer leurs MOQ, Ă  condition que votre fournisseur soit un minimum flexible.

 

3.2) Limitez la personnalisation de vos produits

Un produit peut-ĂȘtre plus ou moins personnalisĂ©. Un logo personnalisĂ© sur des produits d’usine prĂ©-existants est bien moins complexe Ă  rĂ©aliser que des articles entiĂšrement produits avec des composantes originales. Des personnalisations simples permettent au fournisseur d’utiliser des matiĂšres et composantes communes (ayant une rotation Ă©levĂ©e), alors que des matĂ©riaux trĂšs personnalisĂ©s forcent le fournisseur Ă  sous-traiter un design entiĂšrement nouveau.

De telles composantes FEO ne sont pas forcĂ©ment compatibles avec les produits rĂ©alisĂ©s par le fournisseur, ce qui vous oblige Ă  vous soumettre Ă  d’importants MOQ. Ce problĂšme n’a plus lieu d’ĂȘtre quand le produit est basĂ© sur des composantes standards, car ils peuvent servir Ă  plusieurs commandes de diffĂ©rents acheteurs en mĂȘme temps. Prenons l’exemple d’une montre pour illustrer notre propos :

  • MOQ de production de boĂźtier : 500 unitĂ©s standards ; 800 unitĂ©s OEM
  • MOQ de production de bracelet : 500 unitĂ©s standards ; 5000 unitĂ©s OEM
  • MOQ de production de cadran : 500 unitĂ©s standards ; 4000 unitĂ©s OEM
  • MOQ de production de cadran d’horloge : 500 unitĂ©s standards ; 4500 unitĂ©s OEM
  • MOQ de production de mouvement : 500 unitĂ©s standards ; 2000 unitĂ©s OEM

Comme dĂ©montrĂ© dans la liste ci-dessus, obliger le fournisseur Ă  sous-traiter un produit FEO peut se traduire en une grande augmentation de la MOQ. Il faut retenir qu’il vaut mieux rĂ©duire la personnalisation produit et se limiter Ă  des composantes standards d’usine autant que possible.

 

3.3) Proposez un prix de commande plus élevé

La plupart des fabricants vietnamiens gardent un stock de composantes et matiĂšres ayant une rotation importante. Ainsi, ils peuvent (s’ils le souhaitent) fabriquer de plus petites quantitĂ©s de produits. Mais en considĂ©rant leurs marges basses, les efforts nĂ©cessaires et les risques encourus n’en valent pas la peine. Proposer de payer un prix supĂ©rieur, par exemple de 10 Ă  20% plus Ă©levĂ©, pourra inciter votre fournisseur Ă  accepter une petite commande.

 

3.4) NĂ©gociez directement la MOQ

Ne misez pas exclusivement sur cette option, mais « qui ne tente rien n’a rien ». Certains fabricants peuvent revoir la MOQ aprĂšs nĂ©gociation. Cela dit, ne vous attendez pas Ă  une diminution de la MOQ de plus de 10-20%.

 

3.5) Cherchez de petits fournisseurs/fabricants

MĂȘme si votre commande ne se compte pas en centaine de milliers d’euros, les petits fabricants sont gĂ©nĂ©ralement plus flexibles que les grands, sans oublier qu’ils ont les dents longues. Mais comme dĂ©crit prĂ©cĂ©demment, la MOQ requise ne doit pas ĂȘtre votre seul critĂšre de sĂ©lection. Cela va de mĂȘme en choisissant un fournisseur en fonction de sa taille. Choisir un fournisseur mal organisĂ©, ou incapable de pouvoir produire selon les normes applicables dans votre pays n’est jamais une bonne dĂ©cision.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

acheter echantillons au vietnam

Acheter des Ă©chantillons au Vietnam : Le guide complet

La commande d’échantillons est une partie clĂ© du processus d’importation. Toutefois, il n’y a pas qu’un type d’échantillon, et chaque Ă©chantillon a un rĂŽle bien prĂ©cis. Nous expliquons dans cet article, tout ce qu’un importateur doit savoir Ă  propos de la commande d’échantillons au Vietnam. Cela concerne les Ă©chantillons d’usine, les Ă©chantillons de prĂ©production et les Ă©chantillons de lots.
Une FAQ en fin de page rĂ©pond aux plus communes questions que nous recevons, concernant le dĂ©veloppement d’échantillons, la protection de la propriĂ©tĂ© intellectuelle, les mĂ©thodes de fret et le coĂ»t moyen d’un Ă©chantillon.

1) Les diffĂ©rents types d’échantillons

1.1) Les Ă©chantillons d’usine

Il s’agit d’un Ă©chantillon « prĂȘt Ă  l’emploi » qui n’est pas produit selon les designs ou les personnalisations demandĂ©es par l’acheteur. Il sert de tĂ©moin au fournisseur concernant sa capacitĂ© Ă  produire les articles requis par l’acheteur. GĂ©nĂ©ralement, les Ă©chantillons d’usine sont commandĂ©s durant la premiĂšre phase de vĂ©rification, car ils peuvent ĂȘtre commandĂ© Ă  un grand nombre de fabricants et fournis assez rapidement.

Toutefois, un Ă©chantillon d’usine ne prouve pas que le fournisseur a la capacitĂ© de fabriquer un produit personnalisĂ©. En tant que tel, l’échantillon d’usine servira comme une premiĂšre introduction, plutĂŽt qu’à sĂ©lectionner le fournisseur Ă  qui vous ferez produire vos produits. GĂ©nĂ©ralement, les Ă©chantillons d’usine peuvent-ĂȘtre divisĂ©s en trois catĂ©gories :

  • Les Ă©chantillons de matiĂšre/matĂ©riaux (ex : les Ă©chantillons de tissus)
  • Les produits standardisĂ©s (ex : composants de machines)
  • Les Ă©chantillons de lots fabriquĂ©s pour d’autres acheteurs prĂ©cĂ©dents

 

1.2) Les échantillons de préproduction (design personnalisé ou marque privée)

Les Ă©chantillons de prĂ©production servent Ă  vĂ©rifier la capacitĂ© du fabricant Ă  produire votre produit, selon vos spĂ©cifications. Il fait partie intĂ©grante d’un procĂ©dĂ© d’apprentissage, autant pour l’acheteur que pour le fabricant. DĂ©velopper de nouveaux Ă©chantillons n’est pas une chose facile, et le taux d’échec est Ă©levĂ©. Pour qu’un produit soit conforme Ă  vos designs, plusieurs semaines comme plusieurs mois peuvent ĂȘtre nĂ©cessaires, voire des annĂ©es dans certains cas extrĂȘmes.

Cela fait partie de la procĂ©dure et peu de fournisseurs seront capable de rĂ©pondre Ă  vos exigences. Ainsi, vous devez avoir des fournisseurs de remplacement pouvant produire pour vous, au cas oĂč votre premier fournisseur ne puisse finalement rĂ©pondre Ă  vos exigences.

Il est aussi important de fournir Ă  votre fournisseur des spĂ©cifications produits claires, avant que la production soit lancĂ©e. Ne laissez pas le fournisseur combler les zones d’ombre Ă  votre place, car il pourra prendre l’initiative d’utiliser des matĂ©riaux de mauvaise qualitĂ©.

Jusqu’à ce que vous possĂ©diez un Ă©chantillon approuvĂ©, vous ne pouvez pas savoir si le fournisseur est capable de rĂ©pondre Ă  vos exigences produits. Vous ne devez pas placer de commande avant que votre fournisseur et vous ayez atteint ce jalon. Cela explique l’importance des Ă©chantillons de prĂ©production.

 

1.3) Les Ă©chantillons de production/de lot

Un échantillon de lot est collecté sur un lot volumineux de produits. Les échantillons de lot sont utilisés pour différents objectifs :

  • ContrĂŽle qualitĂ©
  • Tests en laboratoires
  • Tests fonctionnels

Cet Ă©chantillon doit ĂȘtre collectĂ© par un tiers de prĂ©fĂ©rence, pour ĂȘtre sĂ»r que le fournisseur n’envoie pas d’échantillons ne faisant pas partie d’un autre lot de produits.

 

2) N’attendez pas un Ă©chantillon parfaitement reprĂ©sentatif de votre produit

En terme d’échantillons de prĂ©production, ce que peuvent fournir les fabricants est trĂšs restreint. Par exemple, crĂ©er une matiĂšre d’une certaine couleur pantone nĂ©cessite un volume consĂ©quent. Cela ne peut ĂȘtre rĂ©alisĂ© sur un seul Ă©chantillon. Aussi, la production dâ€˜Ă©chantillons est plus manuelle qu’une production de masse. Cela peut engendrer un rendu diffĂ©rent entre l’échantillon de prĂ©production et le produit final.

Des limites techniques et Ă©conomiques existent aussi en terme de matĂ©riaux/matiĂšres, composantes et designs. Vous devez ĂȘtre conscient de ces limites avant de commencer Ă  produire. Sinon, vous risquez d’attendre toute votre vie un niveau de perfection qu’aucun fournisseur ne peut garantir.

 

3) Foire Aux Questions

3.1) Comment protéger sa propriété intellectuelle ?

Afin qu’il puisse produire un Ă©chantillon, vous devez partager des informations potentiellement sensibles Ă  votre fournisseur, comme des logos et des designs uniques. De nombreux importateurs craignent que leur fournisseur leur vole leurs Ɠuvres. De tels inquiĂ©tudes sont fondĂ©es car certains fournisseurs ont peu de scrupules.

Vous pouvez demander Ă  votre fournisseur qu’il signe un accord de non divulgation (NDA), avant de lui envoyer quelconque information. NĂ©anmoins de tels accords sont difficilement applicables sans un support juridique professionnel, ce qui n’est pas Ă  la portĂ©e de la plupart des startups et petites entreprises.

Et mĂȘme si vous rĂ©ussissiez Ă  faire appliquer le NDA, vous n’ĂȘtes pas garanti d’obtenir des compensations suffisantes de la part de vos fournisseurs. En outre, il est possible de contourner les NDA facilement en confiant la conception du produit Ă  une nouvelle sociĂ©tĂ© non liĂ©e par le contrat.

Le seul moyen d’ĂȘtre sĂ»r Ă  100% est de faire breveter la conception et les fonctions de votre produit sur tous les plus grands marchĂ©s, le Vietnam inclus. Toutes les marques de commerce doivent aussi ĂȘtre enregistrĂ©es aux Etats-Unis, dans l’UE et en Chine. LĂ  aussi, c’est une procĂ©dure onĂ©reuse et chronophage qui n’est pas viable pour la plupart des startups et des PME.  Malheureusement, il n’y a pas de façon rapide, simple et abordable de protĂ©ger votre propriĂ©tĂ© intellectuelle lorsque vous commandez des Ă©chantillons de produit au Vietnam, ou dans tout autre pays d’Asie.

 

3.2) Quel est le prix d’un Ă©chantillon de produit ?

Le coĂ»t dĂ©pend du type d’échantillon, et si de nouveaux outils sont nĂ©cessaires (des moules par exemple) pour le produire. Par exemple, vous ne devez normalement payer que pour la livraison, quand vous commandez un Ă©chantillon d’usine. En revanche, pour des Ă©chantillons de produits personnalisĂ©s, il se peut que vous finissiez par payer entre 10€ et des dizaines de milliers d’euros, en fonction du coĂ»t de l’outillage, s’il existe.

 

3.3) Comment optimiser les coûts lors du développement de nouveaux échantillons ?

Lorsqu’un Ă©chantillon est dĂ©veloppĂ©, l’achat d’un nouvel outillage reprĂ©sente les coĂ»ts les plus importants. De ce fait, rĂ©duire ce besoin vous aidera Ă  garder des coĂ»ts faibles. En revanche, cela implique que vous choisissiez des matiĂšres et composants prĂ©existants, plutĂŽt que de personnaliser des aspects selon vos propres exigences. Cette approche nĂ©cessite aussi que le fournisseur possĂšde d’emblĂ©e les machines et outils suffisants, ce qui n’est pas toujours le cas.

Alors que de nombreux fournisseurs vous montreront un grand nombre de produits dans leurs catalogues, ils acceptent rarement que les importateurs utilisent des outils prĂ©vus pour d’autres acheteurs. Il n’est donc pas toujours possible de rĂ©utiliser des outils dĂ©jĂ  existants.

 

3.4) Comment bien communiquer mes spĂ©cifications avant d’acheter un Ă©chantillon ?

Le document principal est le tech pack (ou cahier des charges) qui comprends les informations suivantes :

  • Croquis des designs
  • Les spĂ©cifications des matĂ©riaux/matiĂšres
  • La nomenclature
  • Des schĂ©mas Ă©lectriques


Les fournisseurs utiliseront ce document durant la production des Ă©chantillons. Comme ces documents passeront entre plusieurs mains, il est crucial que les spĂ©cifications produits soient extrĂȘmement claires et simples Ă  comprendre. Ne laissez rien sujet Ă  interprĂ©tation, car cela peut facilement devenir un quiproquo.

 

3.5) Et si le fournisseur refuse d’envoyer un Ă©chantillon ?

Alors que vous ne pouvez espĂ©rer que votre fournisseur produise gratuitement vos Ă©chantillons, vous devez aussi ĂȘtre en mesure de recevoir les Ă©chantillons pour lesquels vous avez payĂ©. Les fournisseurs qui s’excusent de ne pas pouvoir fournir d’échantillons cachent gĂ©nĂ©ralement quelque chose. N’allez pas plus loin avec de tels « fournisseurs ».

 

3.6) Et si le fabricant échoue à produire des échantillons selon nos spécifications ?

Comme mentionnĂ©, un Ă©chantillon prĂ©production est fait pour s’assurer que le fournisseur puisse fabriquer vos produits. Cependant, attendez-vous Ă  ce que plusieurs fournisseurs ne puissent se conformer Ă  vos exigences.

AprĂšs deux ou trois rĂ©visions d’échantillon, ne perdez pas plus de temps avec un fournisseur s’il ne cesse d’échouer. Essayez un autre fournisseur, ou bien revoyez vos exigences Ă  la baisse si ce problĂšme est rĂ©current.

 

3.7) Est-ce que le produit final peut diffĂ©rer de l’échantillon de prĂ©production ?

Oui, et cela peut aller dans les deux sens. Lors de la production d’échantillons le temps passĂ© par unitĂ© est plus important que pendant la production de masse. En outre, le rythme de production de masse Ă©tant plus soutenu, il peut mettre en lumiĂšre des problĂšmes de qualitĂ© qui Ă©taient jusqu’à prĂ©sent invisibles.

Lorsque vous commandez le premier lot de votre produit final, vous devez rĂ©duire la quantitĂ© commandĂ©e autant que possible. Il est aussi recommandĂ© de faire inspecter les produits avant expĂ©dition. Cette derniĂšre recommandation doit en revanche s’appliquer Ă  chaque commande.

 

3.8) Est-il judicieux de commander un échantillon imprimé en 3D ?

Non, un Ă©chantillon imprimĂ© en 3D ne peut pas remplacer un vĂ©ritable prototype de prĂ©production. Au mieux, un Ă©chantillon imprimĂ© en 3D pourra seulement vous aider Ă  designer vos produits. Comme mentionnĂ©, le but d’un Ă©chantillon de prĂ©production est de tester l’habiletĂ© de votre fournisseur Ă  fabriquer vos produits.

 

3.9) Devons-nous commander des échantillons de plusieurs fournisseurs ?

Oui, mettre vos fournisseurs en compĂ©tition est une excellente stratĂ©gie, surtout dans le domaine de l’habillement. Le taux d’échec dĂ©passe aussi les 50%. Dans le pire des scĂ©narios, vous pouvez avoir investi des milliers d’euros et plusieurs mois dans un fournisseur qui ne fait qu’échouer.

Il est plus judicieux de commencer avec un panel large de fournisseurs, afin d’éliminer ceux qui ne peuvent rĂ©pondre Ă  vos exigences, et de vous focaliser sur les compĂ©tents. Mais cette stratĂ©gie est plus onĂ©reuse, car vous devez payer plus d’un fournisseur.

 

3.10) Comment puis-je me faire livrer l’échantillon ?

Les échantillons sont généralement livrés par transport express. Habituellement, les fabricants expédient leurs échantillons via un transitaire. Vous pouvez aussi proposer votre propre transitaire, comme FNM Vietnam, pour collecter et expédier vos échantillons de produit.

 

3.11) Pouvons-nous expédier en une seule cargaison des échantillons de plusieurs fournisseurs différents ?

Oui, ce service est toujours proposé par les transitaires et les agences de sourcing.

3.12) Avons-nous besoin de payer des droits de douane lorsque nous importons des échantillons ?

Oui, mais cela dĂ©pend de la valeur commerciale de votre commande. Dans la plupart des pays, il existe des seuils d’importation, ou mĂȘme des exonĂ©rations de taxes pour les Ă©chantillons de production. Si l’échantillon est Ă©valuĂ© en dessous du seuil, vous n’avez pas besoin de payer des droits d’import. Mais, si le prix en douane de l’échantillon est supĂ©rieur au seuil, vous devez vous acquitter de droits d’importation et d’autres taxes Ă©ventuelles.

Notez que cela peut rĂ©sulter en une somme significative, car l’outillage sera inclus dans la valeur en douane de votre Ă©chantillon. Ainsi, vous ne pouvez pas dĂ©clarer uniquement la valeur de l’échantillon et laisser de cĂŽtĂ© le prix de l’outillage nĂ©cessaire, que votre fournisseur inclura dans la valeur de l’échantillon.

 

3.13) Quel est le meilleur moment pour commander un échantillon ?

Ne commandez pas d’échantillons avant de vous ĂȘtre informĂ© sur les prix et d’ĂȘtre sĂ»r que le fournisseur puisse produire en concordance avec les normes et standards de votre pays.

Le coĂ»t total peut devenir trĂšs onĂ©reux si vous accumulez les commandes de plusieurs fournisseurs, d’autant plus que ce serais perdre votre temps de les acheter Ă  des fournisseurs qui ne sont pas opĂ©rationnels.

 

3.14) Comment stocker des échantillons ?

Lorsque vous recevez un Ă©chantillon, marquez-le avec le nom du fournisseur et la date d’arrivĂ©e. L’échantillon est votre rĂ©fĂ©rence de qualitĂ© et doit ĂȘtre conservĂ© aussi longtemps que votre entreprise fonctionne. Vous devrez certainement aussi commander des Ă©chantillons supplĂ©mentaires, afin de pouvoir les montrer Ă  vos propres clients.

Une autre erreur Ă  Ă©viter est de renvoyer votre seul Ă©chantillon Ă  votre fournisseur dans la confirmation de commande. Si vous ne possĂ©dez plus d’échantillons de vos produits, il vous sera impossible de dĂ©montrer la non-conformitĂ© dans l’éventualitĂ© d’une production ratĂ©e.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

importer en europe regle etiquetage

Les rĂšgles d’étiquetage dans l’UE, pour des produits fabriquĂ©s en Asie

Vous souhaitez importer en Europe de la marchandise fabriquĂ©e au Vietnam, ou en Asie plus largement ? Alors, vous devez vous assurer que vos produits soient correctement Ă©tiquetĂ©s. Dans cet article, nous vous expliquons ce que tout importateur se doit de savoir sur l’étiquetage de produits destinĂ©s Ă  l’Union EuropĂ©enne.
Au-delĂ  de l’étiquetage, vous ĂȘtes aussi responsable de la conformitĂ© de vos produits aux standards europĂ©ens. Beaucoup d’importateurs pensent que leur fournisseur est de facto au courant des rĂ©gulations et normes applicables Ă  vos produits. MalgrĂ© tous les clients europĂ©ens qu’ils aient pu avoir, la plupart d’entre eux sera incapable d’étiqueter et de produire correctement vos produits sans instructions prĂ©cises de votre part.
Nous argumentons aussi pourquoi vous ne devez pas faire confiance à votre fournisseur, pour la conformité de vos produits aux standards européens.
Nous vous conseillons de lire bien attentivement cet article, pour éviter que votre lot ne soit saisi par les autorités douaniÚres !

1) Quelles sont les exigences d’étiquetage applicables Ă  vos produits ?

Tous les pays ont des exigences rĂ©glementaires sur la façon dont les produits doivent ĂȘtre Ă©tiquetĂ©s. Dans la plupart des cas, une Ă©tiquette doit informer le consommateur sur les informations suivantes :

  • Le pays de fabrication
  • Les normes de sĂ©curitĂ© appliquĂ©es (marquage CE
)
  • Taille, poids, composition
 et autres informations gĂ©nĂ©rales
  • Etiquettes d’avertissement et d’instructions sur l’utilisation du produit

Certaines normes d’étiquetages s’appliquent Ă  tous types de produits, d’autres sont spĂ©cifiques Ă  certaines catĂ©gories. En Europe, tous les produits doivent ĂȘtre impĂ©rativement marquĂ©s CE.

Pour vos produits, vous devez aussi gérer les :

  • ConformitĂ©s techniques - Cela signifie que vos produits sont fabriquĂ©s selon certains standards de production, et en respectant les restrictions sur certaines substances. Le produit est donc prĂȘt Ă  passer, ou a Ă©tĂ© approuvĂ© suite Ă  des tests en laboratoire.

  • Documents requis- L’importateur est contraint de crĂ©er et garder un certain nombre de documents. De tels documents peuvent inclure des diagrammes de circuit, des listes de composants, des designs de prototype et une Ă©valuation des risques. Il est important de noter que cet article n’apporte pas d’informations sur ces deux derniers sujets.

 

2) Puis-je faire confiance Ă  mon fournisseur vietnamien concernant les normes d’étiquetage de l’UE ?

Certainement pas. La plupart des fabricants au Vietnam, et n’importe oĂč en Asie, ne connaissent absolument rien des prĂ©requis d’étiquetage Ă  l’étranger. Les fabricants ne sont pas des conseillers lĂ©gaux, pouvant vous soutenir gratuitement sur ces aspects. En revanche, ils s’attendent Ă  ce que vous leur apportiez un dossier d’étiquetage « prĂȘts Ă  l’emploi », contenant tous les documents nĂ©cessaires pour crĂ©er les Ă©tiquettes.

Sans aucunes exceptions, c’est toujours l’importateur qui est responsable de s’assurer que les Ă©tiquettes contiennent toutes les informations obligatoires. Il doit aussi vĂ©rifier que tout ce qui concerne la forme (taille, police
) est respectĂ©.

Vous ferez certainement face Ă  de nombreux problĂšmes si vous achetez vos produits Ă  un grossiste, car ses produits ne sont certainement pas fabriquĂ©s avec les prĂ©requis europĂ©ens et les normes d’étiquetages nĂ©cessaires.

Ainsi, les produits fabriquĂ©s pour le marchĂ© local ne sont gĂ©nĂ©ralement pas en conformitĂ© avec les exigences europĂ©ennes de production et d’étiquetage.

 

3) Que dois-je communiquer Ă  mon fournisseur concernant l’étiquetage ?

Dans un premier temps, vous devez chercher quelles exigences d’étiquetage s’appliquent Ă  vos produits, et concevoir les Ă©tiquettes en ce sens.

Les designers de vĂȘtements, par exemple, doivent fournir au fabricant des Ă©tiquettes « prĂȘtes Ă  ĂȘtre imprimĂ©es », renseignant sur le produit et son entretien.

Aussi, votre fournisseur doit connaßtre les informations suivantes :

  • MatiĂšre de l’étiquette/typographie de l’impression
  • Couleurs de l’étiquette, par exemple pantone

  • Dimensions de l’étiquette

 

4) Quel format dois-je utiliser pour les fichiers d’étiquette ?

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, les fabricants travaillent avec des fichiers .eps et .ai (Adobe Illustrator) pour leurs modĂšles d’impression.

Vous devrez aussi leur fournir des dessins prĂ©cisant la position exacte de l’étiquette sur votre article.

Ne comptez pas sur le fournisseur pour s’occuper de la police, l’orthographe ou d’autres thĂ©matiques similaires. C’est bien Ă  vous de les choisir.

 

5) Quels sont les risques si mes produits sont mal étiquetés ?

Des produits mal Ă©tiquetĂ©s ne peuvent pas entrer lĂ©galement au sein de l’UE. Par exemple, les douanes françaises ont le droit de retourner une cargaison d’articles mal Ă©tiquetĂ©s vers le pays d’origine, et ce au frais de l’importateur bien sĂ»r.

Dans l’UE, les produits tombant sous le sceau de certaines directives doivent porter le marquage CE, et dans certains cas une Ă©tiquette de conformitĂ©.

Certaines entreprises qui vendent des produits non conformes (en supposant qu’ils aient Ă©chappĂ©s Ă  la vigilance de la douane) risquent de faire face Ă  d’importantes amendes, en dĂ©pends des antĂ©cĂ©dents de l’importateur et de la sĂ©vĂ©ritĂ© de la violation.

 

6) PrĂ©requis d’étiquetage dans l’Union EuropĂ©enne

6.1) Marquage CE

image du marquage CE

Le marquage CE prouve la conformité du produit avec une ou plusieurs directives européennes :

  • Directive de bas voltage
  • Directives d’usinage
  • Directive de sĂ»retĂ© des jouets EN 71
  • RoHS
  • Directive EMC (compatibilitĂ© Ă©lectromagnĂ©tique)

Ainsi, le marquage CE peut ĂȘtre trouvĂ© sur toutes sortes de produits, sans forcĂ©ment de liens entre eux. Par exemple les montres, les vĂ©los, les ordinateurs et la peinture sont marquĂ©s CE au sein de l’UE, bien qu’ils soient trĂšs diffĂ©rents car rĂ©gulĂ©s par des standards de sĂ©curitĂ© non communs.

Des produits qui ne sont pas sous la directive CE ne doivent pas porter une telle marque. Les vĂȘtements et autres produits textiles ne doivent pas ĂȘtre marquĂ©s CE.

 

6.2) Marque WEEE (Waste Electrical and Electronic Equipment Directive)

symbole de la marque weee pour les déchets électroniques

La marque WEEE est obligatoire sur les produits Ă©lectroniques, et indique les instructions de tri Ă  suivre lorsque ces objets arrivent Ă  la fin de leur cycle d’utilisation.

 

6.3) Etiquetage de produits textiles et d’habillement

Les vĂȘtements vendus dans l’UE doivent porter des instructions d’entretien et des informations sur la composition des fibres (par exemple, 98% coton 2 % polyester), dans la langue du marchĂ© cible. Il n’y a pas d’obligations de dimension concernant ces Ă©tiquettes.

 

6.4) Exigences d’étiquetage au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni fait toujours partie de l’UE au moment de la rĂ©daction de cet article. Cette situation risque de changer dans le prochain mois.

Mais il est tout de mĂȘme fort probable que le Royaume-Uni continue d’appliquer les exigences d’étiquetage existant au sein de l’UE. Les importateurs et entreprises vendant au Royaume-Uni, n’ont pas Ă  s’inquiĂ©ter d’éventuels changements futurs.

MalgrĂ© de nombreuses protestations concernant la tendance qu’à l’UE Ă  ultra-rĂ©guler tous domaines (ce qui n’est pas faux), de nombreux pays ont mis en Ɠuvre au sein de leur territoire les directives crĂ©Ă©es et appliquĂ©es par l’UE. Par exemple, la CorĂ©e, la Chine et l’Inde fonctionnent avec la directive RoHS.

De nombreux autres marchĂ©s, comme Singapour par exemple, acceptent les produits Ă©tant conformes aux rĂ©gulations de l’UE.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

marquage CE produits asiatique

Mythes et réalités concernant le marquage CE pour des produits vietnamiens (et asiatiques plus largement)

Vous souhaitez importer de la marchandise Vietnamienne ? Votre entreprise suscite l’intĂ©rĂȘt d’importateurs vietnamiens ? Cet article synthĂ©tise tout ce que vous devez savoir, si vous souhaitez faire de l’import/export avec le Vietnam. Fort de notre expĂ©rience dans le pays, nous avons rĂ©digĂ© cet article pour que vous possĂ©diez les bases nĂ©cessaires Ă  toute dĂ©marche de commerce international. Que vous soyez un commercial aguerri, ou bien un novice dans le domaine, vous trouverez sur cette page des informations vous permettant de gagner du temps et de l’argent.  

1) DĂ©finition simple du marquage CE

De nombreux produits commercialisĂ©s dans l’UE doivent ĂȘtre conforme Ă  au moins une directive EC ou EN. Certaines directives rĂ©gissent des produits spĂ©cifiques, alors que d’autres plus gĂ©nĂ©ralistes s’appliquent sur des catĂ©gories entiĂšres, comme les objets Ă©lectroniques avec une tension d’entrĂ©e ou de sortie entre 50 et 1000 volts. Le marquage CE n’est pas une directive en soit, mais un tĂ©moignage de la conformitĂ© du produit avec toutes les directives EC applicables.

Le champ d’application des directives EC peut varier. Certaines directives rĂ©gulent l’efficacitĂ© Ă©lectrique et Ă©nergĂ©tique, d’autres rĂ©gulent les substances ou l’étiquetage et l’emballage du produit.

En outre, la conformitĂ© requiĂšre plus qu’une impression de la marque CE. Vous devez donc vous assurer que les articles sont en accord avec tous les standards techniques, dĂ©crit dans les directives EC et EN applicables.

2) Quels produits doivent ĂȘtre marquĂ©s CE ?

La plupart des directives CE et EN sont applicables Ă  des groupes de produits. Nous prĂ©sentons le champ d’application de nombreuses directives dans cet article, mais commençons par lister les produits nĂ©cessitant d’ĂȘtre marquĂ©s CE.

 

2.1) Electronique

Appareils brûlant des combustibles gazeux

Réfrigérateurs et congélateurs

Les produits Ă  basse tension

Les radios et les appareils ou objets de télécommunication

Directives

L’écoconception de produits du secteur Ă©nergĂ©tique

La compatibilité électromagnétique

RoHS 2

 

2.2) Jouets

Sets expérimentaux pour la chimie et autres activités relatives

Jouets chimiques autres que des sets expérimentaux

Peintures aux doigts

Balançoires, toboggans et jouets similaires d’intĂ©rieur ou d’extĂ©rieur pour un usage familial (non-public)

Directives

Propriétés mécaniques et physiques

Inflammabilité

Spécifications pour le transfert de certains éléments

Symboles graphiques pour l’étiquetage de l’ñge

MĂ©thode d’analyse et d’extraction de composĂ©s chimiques organiques

Substances N-nitrosamines et N-nitrosables

 

2.3) Machines

Instruments de pesage non-automatique

Instruments de mesure

Installations Ă  cĂąbles conçues pour transporter des personnes (ascenseurs, tĂ©lĂ©phĂ©riques, tramways
)

Equipements de protection individuelle (EPI)

Equipements de pression

Pyrotechnie

 

2.4) Appareils médicaux

Appareils mĂ©dicaux d’implantation active

Appareils médicaux de diagnostic In Vitro

 

2.5) VĂ©hicules

Bateaux de plaisance

VĂ©los, bicyclettes et tous autres moyens de transport sans moteur

VĂ©los Ă©lectriques

 

2.6) Autres produits

Equipements et systĂšmes de protection destinĂ©s Ă  l’usage dans une atmosphĂšre Ă  risque explosif

Explosifs pour usage civil

Bouilloires

RĂ©cipients Ă  pression simple




Remarque FNM : Le marquage CE, n’est pas obligatoire pour tous les produits importĂ©s dans l’UE. Certaines rĂ©gulations sont Ă  la fois applicables sur des articles nĂ©cessitants et ne nĂ©cessitant pas de marquage CE. REACH est une de ces rĂ©gulations, qui a pour but de limiter le taux de substances chimiques et de mĂ©taux lourds dans tous les produits de consommation.

 

3) Documents nĂ©cessaires pour ĂȘtre en conformitĂ© avec les autoritĂ©s de l’UE

3.1) Déclaration de conformité (DoC)

La dĂ©claration de conformitĂ© (voir exemple) est un document Ă©mis par le fabricant, indiquant que le produit est conforme Ă  toutes les directives EN ou CE en vigueur. Les directives EN ou CE auxquelles le produit est conforme doivent aussi ĂȘtre rĂ©pertoriĂ©es dans la DoC. Doivent aussi figurer le nom de la sociĂ©tĂ© du fabricant, son adresse et les informations sur le produit.

Pour certains produits, le fabricant est autorisé à émettre la déclaration de conformité sans que des tests soient effectués par une tierce partie pour vérification. Cette configuration fonctionne bien pour les fabricants européens, coréens... Mais qu'en est-il pour les fabricants vietnamiens ?

De faux certificats et rapports de tests ne sont pas rares au Vietnam. De nombreux fournisseurs vietnamiens produisent des déclarations de conformité, sans pour autant faire le moindre effort pour la garantir.

Un de nos clients a une fois reçu une déclaration de conformité émise par son fournisseur, affirmant que ses roulements à billes étaient conformes à la directive sur la compatibilité électromagnétique (CEM).

La directive CEM rĂ©gule les piĂšces Ă©lectroniques susceptibles d'interfĂ©rer avec d'autres piĂšces Ă©lectroniques, lorsque celles si se trouvent Ă  proximitĂ©. Le problĂšme ici est qu’un roulement Ă  billes n’a pas une piĂšce Ă©lectronique et ne peut donc pas interfĂ©rer avec des piĂšces Ă©lectroniques. La directive CEM n’est donc en aucun cas associable Ă  l’objet en question.

Essentiellement, le fournisseur vietnamien est simplement allé sur internet, a copié la premiÚre directive EN trouvée (probablement sur Wikipedia) dans l'espoir que cela résoudrait ses problÚmes de conformité.

In fine, il incombe Ă  l’importateur de s’assurer que ses produits soient conformes. Si les autoritĂ©s constatent une quelconque inconformitĂ©, vous serez le seul responsable de la situation, et non le fournisseur.

C’est pour cela que les tests effectuĂ©s par des tiers sont importants, mĂȘme si de tels tests ne sont pas toujours requis par la loi. Ils permettent de vous assurer que vous restez dans la lĂ©galitĂ©.

Les tests de tiers sont requis par la loi dans certains cas. Cela signifie que la dĂ©claration de conformitĂ©, Ă©mise par le fournisseur, doit ĂȘtre basĂ©e sur des tests effectuĂ©s par une entreprise de tests agrĂ©Ă©e.

 

3.2) Dossier technique

En plus de la déclaration de conformité, le fabricant est également tenu de créer un dossier technique. Ce dossier contient les aspects techniques du produit, certaines procédures et des documents de contrÎle de la qualité. Voici une liste non exhaustive des informations exigées dans le dossier technique :

  • Description des articles
  • Dessins de conception, schĂ©mas de cĂąblage et de circuits (si Ă©lectriques), schĂ©mas de composants, sous-ensembles, listes des piĂšces, nomenclature etc.

  • Liste des normes appliquĂ©es
  • Tests rĂ©alisĂ©s par des tiers ou en interne et procĂ©dures de contrĂŽle de la qualitĂ©
  • ModĂšles de marquage et d’étiquetage
  • Document d’instruction pour l’utilisateur

Les informations spĂ©cifiques que doit inclure le dossier technique sont dĂ©crites dans la directive EN ou CE applicable. Contrairement Ă  la dĂ©claration de conformitĂ©, le dossier technique ne doit pas ĂȘtre publiĂ©, ni mis Ă  disposition des grossistes ou clients directs. L'importateur est tenu de prĂ©senter ce dossier uniquement Ă  la demande des autoritĂ©s europĂ©ennes.

Ainsi, l’importateur est tenu d’obtenir des copies du dossier technique auprĂšs du fournisseur vietnamien. Toutefois, comme le dossier technique contient des informations trĂšs prĂ©cises sur le produit, la plupart des fournisseurs ne souhaitent pas le transmettre avant que l’acheteur passe commande.

Cela crĂ©Ă©e des problĂšmes, car l’importateur risque de payer un fournisseur, puis dĂ©couvrir par la suite qu’il n’a pas vraiment de dossier technique.
 

3.3) Comment obtenir ces documents de la part de mon fournisseur ?

De nombreux fournisseurs hésitent ou refusent catégoriquement de fournir les documents cités dans le paragraphe précédent, invoquant la nécessité de protéger leur propriété intellectuelle.

Que pouvez-vous faire si votre fournisseur refuse de fournir les documents obligatoires pour l’import de vos produits dans l'UE ? Vous pouvez bien Ă©videmment envisager de changer de fournisseur. Sans la bonne documentation, vous ne pouvez pas importer le produit lĂ©galement de toute maniĂšre.

Cependant, si vos produits ne sont pas complexes, vous pouvez dĂ©sassembler vous-mĂȘme ou par un tiers le produit, puis recrĂ©er les dessins. Cela reste Ă  Ă©viter pour des produits trop complexes.

3.4) Puis-je utiliser la documentation fournie par mon fournisseur ?

La documentation du fournisseur est en thĂ©orie acceptĂ©e par la plupart des États membres de l’UE, tant que la marque du produit est la propriĂ©tĂ© du fournisseur et que vous puissiez fournir un dossier technique si demandĂ©.

Mais comme tout, il y a toujours un gouffre entre la thĂ©orie et la pratique. TrĂšs peu de fabricants vietnamiens ont mĂȘme un dossier technique, ce qui est embarrassant si vous avez dĂ©jĂ  payĂ© votre commande. Cela vous contraindra Ă  crĂ©er vous-mĂȘme le dossier technique et la DoC.

Aussi, si vous importez des produits OEM, vous ĂȘtes classĂ© en tant que fabricant. Par consĂ©quent, vous devrez transmettre la DoC et le dossier technique en votre nom si demandĂ©.

4) Exigences d'Ă©tiquetage

La marque CE indique essentiellement que l’article est conforme Ă  toutes les directives EN ou EC en vigueur. En revanche, les produits non rĂ©glementĂ©s par les directives EN ou EC ne doivent en aucun cas ĂȘtre marquĂ©s CE.

Le marquage CE doit ĂȘtre apposĂ© Ă  la fois sur chaque produit unitaire, son emballage et ses instructions d’utilisation. Ainsi, c’est Ă  votre fournisseur de marquer vos produits. Cela dit, ne vous attendez pas Ă  ce qu’il sache les exigences d’étiquetage applicables Ă  votre produit dans l’UE.

La plupart des fournisseurs fonctionnent avec des fichiers graphiques, c-à-d .ai ou .eps, décrivant les dimensions et la position de la marque CE sur le produit.

La marque CE doit ĂȘtre conforme au format dĂ©fini par l'UE, avec 5 mm pour diamĂštre minimal. La marque CE doit aussi ĂȘtre indĂ©lĂ©bile, un autocollant ne suffĂźt donc pas.

 

5) Directives de l'UE qui nécessitent un marquage CE

Ci-dessous sont dĂ©taillĂ©es les directives applicables Ă  l’électronique, aux appareils et aux jouets. Gardez tout de mĂȘme en tĂȘte que ce n’est pas une liste exhaustive des directives exigeant le marquage CE.

 

5.1) Directive Basse Tension (LVD)

5.1.1) Quel est l'objectif de la directive basse tension ?

La Directive Basse Tension (LVD) est l’une des premiĂšres directives europĂ©ennes. Comme de nombreuses autres directives, la LVD ne propose pas de normes techniques en soit. A la place, elle s’appuie sur une liste de normes CEI/ISO EN spĂ©cifiques que les importateurs et fabricants europĂ©ens doivent respecter.

 

5.1.2) Quelles catégories de produits entrent dans le champ d'application de la LVD ?

La LVD couvre les appareils électriques et électroniques dont la tension d'entrée ou de sortie est comprise entre 50 et 1 000 volts pour le courant alternatif (CA), ou entre 75 et 1 500 volts pour le courant continu (CC).

Notez que la directive LVD ne couvre pas la tension pouvant ĂȘtre gĂ©nĂ©rĂ©e Ă  l'intĂ©rieur de l'appareil, sauf si l'utilisateur peut accĂ©der aux composants internes sans utiliser un instrument tel qu'un tournevis ou un marteau.

Par consĂ©quent, si l’appareil a une tension d’entrĂ©e et de sortie infĂ©rieure Ă  50 Volt et que l’utilisateur ne peut accĂ©der Ă  ses composants internes sans le dĂ©sassembler, le LVD ne s’applique pas au produit. Cela est valide, mĂȘme si les composants internes au produit peuvent dĂ©velopper une tension qui excĂšde 50 volts.

De plus, le LVD ne s'applique qu'aux produits finis. Les composants individuels comme les condensateurs ou les micropuces ne sont pas considérés, peu importe leur tension d'entrée ou de sortie.

 

5.1.3) Quels produits sont exclus de la directive basse tension ?

Voici une liste non exhaustive de produits exclus du LVD :

  • Les produits faisant parti du champ d’application d’autres directives, qui prennent dĂ©jĂ  le LVD en compte. On peut notamment citer la directive R&TTE concernant les terminaux de tĂ©lĂ©communication et les Ă©quipements radio, ainsi que la rĂ©glementation ATEX concernant les atmosphĂšres explosives.

  • Le matĂ©riel Ă©lectrique destinĂ© exclusivement aux avions, aux trains ou aux navires.

 

5.1.4) La conformité LVD suffit-elle à garantir la conformité CE ?

La plupart des appareils concernĂ©s par le LVD entrent aussi dans le champ d'application d'autres directives, mĂȘme s'il existe des exceptions. Par exemple, un moteur Ă©lectrique peut certainement entrer dans le champ d’application des directives Ecodesign, RoHS et EMC.

Si plus de 5 directives diffĂ©rentes sont applicables Ă  vos produits, il faut que votre produit soit conforme Ă  5 d’entre elles, pour pouvoir ĂȘtre commercialisĂ© lĂ©galement dans l’Union EuropĂ©enne.

 

5.1.5) Quelles sont les exigences d’étiquetage et les documents requis par la LVD ?

Tout produit pouvant ĂȘtre soumis Ă  la LVD doit ĂȘtre marquĂ© CE. La dĂ©claration de conformitĂ© et la documentation technique doivent aussi ĂȘtre possĂ©dĂ©es par l’importateur, afin de pouvoir ĂȘtre fournie en cas de demande par toutes autoritĂ©s.

 

5.1.6) Les fournisseurs vietnamiens respectent-ils la directive basse tension ?

Malheureusement non. Moins de 10% des fournisseurs vietnamiens sont compĂ©tents pour produire des produits conformes Ă  la LVD, et Ă  toute autre directive de l’UE rĂ©gissant les Ă©quipements Ă©lectriques et Ă©lectroniques.

Cela s’explique car la plupart des fournisseurs vietnamiens ne produisent pas Ă  destination de l’UE, dont les exigences en termes de produits sont bien trop complexes. La plupart des fournisseurs se focalisent sur le marchĂ© vietnamien ou sur des marchĂ©s Ă©mergents comme l'Afrique, la Russie et l'Asie du Sud-Est.

Les normes de qualitĂ© et de sĂ©curitĂ© sont bien moins strictes que celles de l'UE et certains de ses pays n’ont mĂȘme pas de rĂ©glementations en ce qui concerne la sĂ©curitĂ© Ă©lectrique du consommateur. Ainsi, produire des articles conformes aux rĂ©glementations europĂ©ennes est plus onĂ©reux, car le fournisseur doit utiliser des composants et matĂ©riaux de qualitĂ© supĂ©rieure. Aussi, il doit changer ses mĂ©thodes de production car les normes CEI/ISO EN rĂ©gissent aussi les procĂ©dures et les environnements de production.

La plus grande partie des fabricants vietnamiens ne respectent donc pas les directives européennes, soit parce qu'ils dépasseraient leurs contraintes de coûts sur leurs marchés de prédilection, soit parce qu'ils manquent tout simplement des compétences et connaissances techniques nécessaires pour produire pour le marché européen.

 

5.2) Compatibilité électromagnétique (CEM)

La directive CEM englobe les appareils Ă©lectroniques fixes, comme les Ă©crans Ă  LED. Elle a pour but d’assurer que le produit n’interfĂšre pas avec les autres composants Ă©lectroniques se trouvant Ă  proximitĂ©. Bien qu’il soit impossible de totalement Ă©liminer l’émittance Ă©lectromagnĂ©tique, la directive CEM fixe un cadre prĂ©cis, qui dĂ©pend du type de produit, de son utilisation et de l’environnement qui lui est destinĂ©. Les produits couverts par la directive R&TTE n’entrent pas dans le champ d’application de la directive CEM.

 

5.3) Directive machine (MD)

La Directive Machine s’applique aux machines, aux Ă©quipements interchangeables et aux piĂšces dĂ©tachĂ©es. Elle rĂ©git principalement la conception Ă©lectrique et mĂ©canique, mais aussi les cĂąbles et d'autres aspects relatifs Ă  la sĂ©curitĂ© de ces produits. Cela Ă©tant, les vĂ©hicules Ă  moteur et de nombreux appareils Ă©lectriques/Ă©lectroniques communs ne sont pas rĂ©gis par la MD.

 

5.4) Directive sur la sécurité des jouets (EN 71)

La directive EN 71 rĂ©git les jouets et autres produits pour enfants. Ce n’est pas une rĂ©glementation unique, car elle est composĂ©e de 13 normes EN 71 diffĂ©rentes. GĂ©nĂ©ralement, plusieurs de ces normes sont applicables aux jouets. La directive rĂ©glemente plusieurs aspects des produits destinĂ©s aux enfants, comme : les propriĂ©tĂ©s mĂ©caniques et physiques, l’inflammabilitĂ© les produits chimiques et les mĂ©taux lourds. En outre, la norme EN 71 Ă©nonce aussi des instructions pour les symboles graphiques et l'Ă©tiquetage de tels produits et jouets.

 

5.5) Directive sur les Ă©quipements radio (RED)

La directive sur les Ă©quipements radio s’applique aux Ă©quipements de radio et de tĂ©lĂ©communication et remplace la directive R&TTE pour ces produits. Le champ d'application de la rĂ©glementation englobe Ă  la fois les produits finis ainsi que leurs composants individuellement. Tous les produits avec Ă©metteurs et rĂ©cepteurs radio, WiFi et Bluetooth sont concernĂ©s par cette directive. Cela inclut aussi, sans toutefois s'y restreindre, les tablettes Android, les smartphones et les routeurs WiFi.

 

5.6) Directive européenne sur l'écoconception

Cette directive a Ă©tĂ© Ă©tablie pour rĂ©duire les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. À ce jour, plus de 40 catĂ©gories d’objets sont couverts par la directive sur l'Ă©coconception, comme les appareils Ă©lectromĂ©nagers et les ampoules Ă©lectriques. La directive s'applique aussi Ă  des produits non Ă©lectriques, comme les fenĂȘtres et les matĂ©riaux isolants.

 

5.7) Restriction des substances dangereuses (RoHS 2)

La directive RoHS vise à réduire les quantités de substances précises comme le plomb, le cadmium et le mercure dans les composants électroniques. Depuis 2013, RoHS fait partie intégrante des directives sur le marquage CE. Ainsi, la concordance à RoHS est obligatoire pour tous les appareils électriques marqués CE, à quelques exceptions prÚs.

 

6) Pourquoi le marquage CE est plus complexe lorsqu'il implique des fournisseurs asiatiques ?

Le marquage CE, dĂ©jĂ  loin d’ĂȘtre simple, peut facilement ĂȘtre le sujet de confusions, engendrant des situations potentiellement graves si votre fournisseur vietnamien est peu scrupuleux et que vous n’ĂȘtes pas rigoureux. Une non-conformitĂ© de votre lot peut entraĂźner un rappel forcĂ©, peu importe le produit et la quantitĂ© concernĂ©e. RĂ©cemment au Royaume-Uni, plus de 15 000 « Hoverboards » ont Ă©tĂ© rappelĂ©s par les autoritĂ©s. 17 000 articles au total ont Ă©tĂ© rĂ©quisitionnĂ©s et inspectĂ©s, ce qui corresponds Ă  plus de 88% de tous les hoverboards inspectĂ©s.  Comme les articles n’étaient pas conformes Ă  la rĂ©glementation europĂ©enne en vigueur, ils ont Ă©tĂ© rappelĂ©s, bien qu’ils aient passĂ© la douane dans un premier temps.

Dans la totalitĂ© des cas, les acheteurs ne recevront aucun soutien de leurs fournisseurs. En effet, la grande majoritĂ© des fabricants n’ont aucune idĂ©e de ce qu’est la norme UL 1642, par exemple. Mais ce n’est pas leur rĂŽle aprĂšs tout, rien ne les contraints Ă  rĂ©pondre aux exigences de tous les marchĂ©s. Le marquage CE n’est nĂ©cessaire que dans l’UE, mais cette situation peut se reproduire dans tout marchĂ© oĂč la rĂ©glementation est stricte et trĂšs contrĂŽlĂ©e.

La plupart des fournisseurs non expĂ©rimentĂ©s pensent que le marquage CE n’est qu’une affaire de paperasse et de formalitĂ©s. Comme le dĂ©montrent les rappels en Grande-Bretagne, un produit ne devient pas conforme aux directives par enchantement. La conception de chaque produit doit ĂȘtre rĂ©alisĂ©e conformĂ©ment aux directives pour que tout soit en rĂšgles. Ainsi, seule un nombre restreint de fournisseurs vietnamiens possĂšde l’expertise technique nĂ©cessaire pour produire selon les directives europĂ©ennes. Rien n’est simple.

Oui, ça l'est. Le Vietnam accueille certaines des usines de production les plus sophistiquĂ©es et massives au monde. Foxconn, le fabricant de tous les articles Apple sous-traite une partie de sa production au Vietnam. Hors, les petits importateurs novices n’intĂ©ressent pas ce genre de grands noms de la production. N’espĂ©rez donc pas avoir des fournisseurs aussi qualitatifs.

 

7) Comment anéantir le risque d'importer des produits non-conformes?

7.1) Choisissez un fournisseur démontrant une conformité antérieure

Supposons que vous ĂȘtes en contact avec un fournisseur n°1, qui exporte rĂ©guliĂšrement en Europe et qui puisses vous fournir plusieurs rapports de test CE signĂ©s par des laboratoires agrĂ©Ă©s comme SGS ou TUV. Un autre fournisseur n°2 vous promets de recevoir une certification CE dĂšs que vous avez payĂ© pour une premiĂšre commande et, soit dit en passant, il est le fournisseur le plus compĂ©titif du marchĂ©.

Bien qu’évitable pour la plupart d’entre vous, il s’agit d’une situation courante car la production d’articles conformes aux normes CE coĂ»te bien plus cher. GĂ©nĂ©ralement, les fournisseurs conformes aux directives de l’UE sont les plus chers du marchĂ©. Le problĂšme est que de nombreux importateurs choisissent de passer commande au Fabricant n°2, mĂȘme s’ils n’ont aucune garanties sur la conformitĂ© de leur lot.

Ils risquent grandement d’obtenir un produit bon marchĂ©, mais qui sera soit bloquĂ© en douane, soit rappelĂ© par les autoritĂ©s concernĂ©es aprĂšs commercialisation.

Nous vous conseillons vivement de ne choisir que des fournisseurs pouvant prouver, Ă  l’appuie de rapports de test valides, qu’ils ont dĂ©jĂ  fabriquĂ© des produits conformes par le passĂ©. Il y a ainsi de bonnes chances qu'ils puissent le faire de nouveau, vu qu’ils l’ont dĂ©jĂ  fait.

 

7.2) Envoyez systématiquement un échantillon de lot à un laboratoire de test

Supposons que votre fournisseur affirme pouvoir produire des lampes LED conformes aux normes CE, et qu’il appuie son propos de plusieurs rapports de tests vĂ©ridiques de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. Cela ne confirme pas le fait qu’il produira pour vous selon les normes CE.

S’il est peu scrupuleux, il peut choisir de faire des Ă©conomies de bout de chandelle sur votre lot, en utilisant des composants peu coĂ»teux et de basse qualitĂ©. Il se peut aussi qu’une de ses machines soit dĂ©fectueuse, rendant tout votre lot non conforme. De nombreux problĂšmes peuvent survenir lors de la production, surtout pour des appareils Ă©lectriques/Ă©lectroniques complexes.

Le seul moyen en votre possession pour vous assurer de la conformitĂ©, est l’envoi Ă  un laboratoire pour test, d’un Ă©chantillon prĂ©levĂ© dans votre lot.

 

8) Les importateurs non-basĂ©s dans l’UE doivent-ils se conformer aux directives de la marque CE ?

Non, le marquage CE fait partie des directives de l’UE, donc toute importation en dehors de l’UE ne doit pas respecter une conformitĂ© Ă  ces rĂ©gulations. Toutefois, mĂȘme pour des imports dans d’autres marchĂ©s, il est toujours bon de sĂ©lectionner un fabricant vietnamien ayant dĂ©jĂ  produit sous normes CE. Cela est un gage de rigueur et de qualitĂ©.

Une conformitĂ© CE indique un certain niveau d’expertise technique. Il est aussi plus simple de trouver un fournisseur capable de produire selon les standards europĂ©ens plutĂŽt que selon les standards indiens ou australiens entre autres exemples.

Les importateurs de ces pays n’ont donc pas d’autres choix que de chercher des fabricants dĂ©montrant une conformitĂ© avec les directives de l’UE (certificats, rapports de test
), pour dĂ©terminer s’ils sont compĂ©tents pour produire en conformitĂ© avec les standards et normes techniques de leurs pays.

Si vous n’ĂȘtes pas une entreprise basĂ©s dans l’Union EuropĂ©enne, mais que vous souhaitez rĂ©exporter des marchandises vers ce marchĂ©, les directives de l’UE s’appliquent Ă  vous de la mĂȘme maniĂšre que pour un importateur europĂ©en, important dans l’UE.

 

9) Les idées reçues les plus répandues parmi les importateurs

9.1) C’est Ă  mon fournisseur vietnamien de s’assurer de la conformitĂ© Ă  toutes les directives CE en vigueur.

Pour tout import de produits fabriquĂ©s en dehors de l’UE, l’importateur est le seul responsable de la conformitĂ© de ses produits. Lorsque les produits sont fabriquĂ©s Ă  l’étranger, par exemple au Vietnam, l’importateur est responsable de la conformitĂ© Ă  la directive EN applicable. Si les textes de loi font souvent rĂ©fĂ©rence Ă  la «responsabilitĂ© du fabricant», cela ne s’applique que dans le cas d’un fabricant au sein de l’UE. Les autoritĂ©s europĂ©ennes ne s'en prennent jamais aux fournisseurs Ă©trangers, car c’est impossible et illogique. Elles ciblent l'importateur basĂ© dans l'UE Ă  la place, qui peut faire l’objet d’amendes et de condamnations.

Ainsi, lorsque des articles sont fabriqués à l'étranger, l'importateur est considéré comme étant le fabricant.

La plus grande erreur que l’on puisse commettre lorsque l’on s’approvisionne au Vietnam, est de faire confiance Ă  son fournisseur. L’erreur ultime serais de supposer que le fournisseur est au courant des rĂ©glementation sur vos produits dans l'UE. 90% d’entre eux ne sont pas au courant. 5% vous diront pouvoir le faire, et les 5% derniers possĂšdent l'expĂ©rience, le matĂ©riel, les procĂ©dĂ©s nĂ©cessaire et certains des documents requis, mais pas tout ce qu’il en requiĂšre.

 

9.2) Mon fournisseur m’a envoyĂ© une dĂ©claration de conformitĂ© CE. Cela garantit-il la conformitĂ© de mes produits ?

Quand un fabricant est questionnĂ© sur sa compĂ©tence, il rĂ©pond en envoyant une dĂ©claration de conformitĂ© CE (DoC). Avant de rĂ©pondre Ă  cette question, nous commençons par les bases, une usine ne peut pas ĂȘtre « certifiĂ©e CE ». Cela ne s'applique que spĂ©cifiquement Ă  des produits. Par consĂ©quent, une dĂ©claration de conformitĂ© n’est valable que pour les lots indiquĂ©s.

Le vrai problĂšme est que beaucoup de fabricants vietnamiens, pensent que la dĂ©claration de conformitĂ© n’est qu’un document. La documentation complĂšte comprend les Ă©lĂ©ments suivants Ă  minima :

  • DĂ©claration de conformitĂ©
  • Rapports de tests
  • Fiche de conception / schĂ©mas de circuit
  • Nomenclature / liste des composants
  • Analyse de risque
  • RĂ©sumĂ© de toutes les directives/normes de l’UE appliquĂ©es
  • Guide de l'utilisateur / Manuel d'instructions
  • Marques et Ă©tiquettes

Tout cela compose le dossier technique. Peu de fabricants vietnamiens savent mĂȘme ce qu’est un dossier technique, malheureusement. Il est presque impossible de trouver un fabricant et son produit avec une documentation technique exhaustive. L’approvisionnement ne fonctionne pas ainsi. LĂ  encore, les fournisseurs ne sont pas tenus de connaĂźtre les exigences de l'Union EuropĂ©enne. C’est votre rĂŽle.

Le dossier technique doit ĂȘtre conçu et conservĂ© par l'importateur. Aucune forme spĂ©cifique n'est requise, et de nombreux fournisseurs bien intentionnĂ©s aideront Ă  sa crĂ©ation. Mais ne vous attendez jamais Ă  ce qu'ils prennent des initiatives et dirigent sa rĂ©alisation. N'oubliez pas non plus que chaque produit doit avoir son propre dossier technique.

 

9.3) Mes produits sont déjà marqués CE, pourquoi devrais-je m'inquiéter ?

Le marquage CE n’est qu’une Ă©tiquette de conformitĂ©. L’importateur en Europe est tenu de conserver la documentation requise pendant un dĂ©cennie au moins. Il n’est pas rare de trouver de nombreux produits mĂ©diocres, parfois dangereux et qui sont marquĂ©s CE. Mais la marque n'a aucune valeur en soit, sans la documentation appropriĂ©e. Vous devez donc ainsi vĂ©rifier :

  • Quelles sont les directives de l’UE applicables Ă  mes produits ?
  • La documentation technique est-elle complĂšte ?
  • Outre le marquage CE, existe-t-il d'autres exigences d'Ă©tiquetages rĂ©gissant mes produits ?

 

9.4) Les tests et la certification par des tiers ne sont pas obligatoires pour nos produits. Nous pouvons donc faire confiance au fournisseur

pour s’occuper de la documentation

ThĂ©oriquement, 90% de tous les produits peuvent ĂȘtre auto-certifiĂ©s. Cela signifie qu'un fournisseur est autorisĂ© Ă  Ă©mettre une dĂ©claration de conformitĂ© sans soumettre le produit Ă  une sociĂ©tĂ© de contrĂŽle qualitĂ© ou Ă  un laboratoire de test. Cela devrait faciliter la tĂąche des importateurs, « en thĂ©orie ». Or, en pratique, trĂšs peu de fournisseurs disposent de l’expertise et des Ă©quipements nĂ©cessaires pour effectuer par eux-mĂȘmes les tests nĂ©cessaires.

Par consĂ©quent, il est presque obligatoire de vous fier Ă  une sociĂ©tĂ© de cntrĂŽle qualitĂ© lors du dĂ©veloppement du dossier technique CE. In fine, vous ne devez pas laisser votre fournisseur Ă©valuer lui-mĂȘme ses propres produits, mĂȘme s’il possĂšde l’expertise et les Ă©quipements nĂ©cessaires, car son avis sera obligatoirement biaisĂ©.

 

9.5) Mon fournisseur ne peut pas garantir la conformité à une directive. Cependant, il exporte depuis des années vers l'UE sans problÚmes.

Pourquoi devrions-nous vous faire confiance ?

Cette question est rĂ©currente. De nombreux importateurs novices prĂ©sument qu’aucune rĂ©glementation n’est applicable, tout simplement parce que leurs concurrents ne se soucient pas de la conformitĂ© de leurs produits. De nombreux fabricants vietnamiens vous serviront le mĂȘme argument: aucun de nos acheteurs n’avait besoin de ce type de document/procĂ©dure auparavant, pourquoi devrions-nous nous en prĂ©occuper?

Vous devez d’abord savoir qu’il n’existe pas d’application totale de la rĂ©glementation. En pratique, cela signifie que les douanes ne contrĂŽlent pas chaque cargaison.

Bien que nous ne disposons pas de donnĂ©es sur la frĂ©quence des contrĂŽles douaniers, il est clair que les cas de marchandises saisies par les douanes de divers États membres de l’UE sont en croissance. La cause principale reste le manque de documents de conformitĂ© au marquage CE. Cependant, le fait que la plupart des envois passent entre les mailles du filet est considĂ©rĂ© Ă  tort comme un signe que la conformitĂ© aux directives de l’UE ne doit pas ĂȘtre prise au sĂ©rieux.

Il est Ă©vident que l'application de la loi est inĂ©gale, et que la lĂ©gislation actuelle doit ĂȘtre adaptĂ©e aux enjeux contemporains (la marque CE a Ă©tĂ© mise en place dans les annĂ©es 90). Cependant, votre opinion n’aura pas d’importance le jour oĂč votre lot sera confrontĂ© Ă  un rappel forcĂ© pour non-conformitĂ©. A vrai dire, le plus gros risque est que les produits ne soient pas saisis immĂ©diatement par les douanes. Il serais beaucoup plus grave que vos produits provoquent des incendies ou des blessures. En l’occurrence, vous ne serez pas seulement confrontĂ© Ă  un rappel, mais Ă  une poursuite en justice pouvant vous coĂ»ter des millions d'euros.

 

10) Quel est le coût du marquage et de la certification CE ?

10.1) Vous pouvez presque le faire vous-mĂȘme, sans dĂ©penser un centime

Cela prend effectivement un certain temps, mais vous pouvez tout faire vous-mĂȘme, gratuitement. Il faut beaucoup de temps pour comprendre comment doivent ĂȘtre produits ces documents la premiĂšre fois, mais c’est trĂšs gratifiant, car vous pouvez facilement reproduire le processus lors de l’importation ultĂ©rieure de produits.

En fonction de la complexitĂ© de vos produits, les tests de laboratoires ne sont pas forcĂ©ment obligatoires, mĂȘme si cela est recommandĂ©. Notez que les autoritĂ©s de tous pays de l'UE peuvent exiger un rapport de test prouvant que le produit est conforme Ă  toutes les directives EN pertinentes.

Si vous dĂ©cidez d’effectuer le processus de marquage CE par vous-mĂȘme, vous devrez accomplir les Ă©tapes suivantes:

  1. Rechercher toutes les directives inhérentes (RoHS, LVD
)
  2. Créer un fichier d'étiquette CE
  3. CrĂ©er un guide d’utilisateur, un dossier technique et une dĂ©claration de conformitĂ©
  4. Vous assurer que vos produits sont correctement étiquetés

 

10.2) Vous pouvez missionner un consultant pour gérer le processus de marquage et de certification

De nombreux importateurs pensent qu'ils peuvent simplement oublier les normes de sĂ©curitĂ©, les fichiers techniques et les marques CE. Et c’est possible si vous vous offrez les services d’un consultant qui gĂšre le processus en votre nom.

Un consultant peut, par exemple, procéder comme suit:

  1. Évaluer toutes les directives applicables et les normes EN
  2. Créer le guide utilisateur
  3. Créer les fichiers d'étiquettes
  4. Créer le dossier technique et la DoC

Comme les consultants vous font gagner un temps considĂ©rable, ils ne travaillent pas gratuitement. Vous devez vous attendre Ă  payer entre 5000 et 14 000 €, en fonction du nombre de produits et de leur complexitĂ©.

Cela dit, vous pouvez faire appel à leurs services pour certaines parties du processus seulement, lors de votre premiÚre importation d'un produit devant répondre à une ou plusieurs directives CE.

De cette façon, vous apprendrez le déroulement de la procédure et comment gérer l'essentiel lors de l'importation ultérieure d'autres produits.
 

10.3) Les tests en laboratoire ne sont pas requis pour tous les produits (mais recommandés)

Comme mentionné dans le paragraphe précédent, les tests effectués par des laboratoires ou des organisme de contrÎle de la qualité ne sont pas obligatoires pour importer la plupart des produits qui doivent porter la marque CE.

Cela étant, les autorités douaniÚres ou les agences de surveillance du marché européen peuvent exiger des rapports de test prouvant la conformité du produit à toutes les normes EN applicables.

Si vous ne pouvez pas fournir de tels documents, ils peuvent refuser l'entrĂ©e ou mĂȘme forcer un rappel. Il se peut mĂȘme qu’ils achĂštent vos produits dans vos magasins (en ligne ou dans le monde rĂ©el), et qu’ils apportent ensuite vos produits aux organismes gouvernementaux pour tester leur conformitĂ©. Rien n’est inventĂ©.

Comme une part non nĂ©gligeable des importations dans l’UE de marchandises asiatiques sont non conformes et potentiellement dangereuses, le contrĂŽle de l’application des directives devrait se renforcer dans les prochaines annĂ©es.

Finalement, on peut dire que les contrÎles qualité sont officieusement obligatoires
 

10.4) Combien devriez-vous vous attendre Ă  payer finalement ?

  • Échantillons de matĂ©riaux (tissus, plastiques, mĂ©taux
): 350-550 €
  • Tests de sĂ©curitĂ© Ă©lectronique/Ă©lectrique : 600-1700 €

Notez que ces frais sont dĂ©finis par produit. L’ajout de produits supplĂ©mentaires augmentera le tarif.
 

10.5) Ne vous attendez pas à ce que votre fournisseur au Vietnam assume le coût de la certification CE

Pourquoi le fournisseur n’assumerait pas lui aussi une partie des coĂ»ts ? AprĂšs tout, c’est Ă  eux de les fabriquer, moi je ne devrais que me prĂ©occuper de la distribution...

Et bien, ce n’est tout simplement pas comme ça que les choses se font.

PremiĂšrement, comme vous l’aurais compris, le marquage CE n’est exigĂ© que dans l'UE. En dĂ©coule que les fabricants extra europĂ©ens n’ont pas pour obligation lĂ©gale de se conformer Ă  la rĂ©glementation de l'Union EuropĂ©enne.

DeuxiĂšmement, s’ils devaient faire appel Ă  des avocats et Ă  des consultants pour se tenir au courant sur les normes et standards de l’UE en ce qui concerne l’étiquetage, la documentation, les procĂ©dĂ©s de fabrication
 Ils seraient contraints de rĂ©percuter ces sur leurs clients d’une façon ou d’une autre.

Vous comprenez ainsi que cela n’a pas de sens pour le fabricant d’assumer le coĂ»t du marquage CE, de la certification... Au mieux, ils peuvent vous aider avec le dossier technique et faire preuve de bonne volontĂ©, mais c’est Ă  peu prĂšs tout ce que vous pouvez attendre.

En ce qui concerne les tests en laboratoire et le contrĂŽle qualitĂ©, vous ĂȘtes lĂ  aussi autonome.
 

11) Quels sont les risques financiers si j’importe des produits non conformes aux directives CE ?

Vous recevrez certainement une notification des autoritĂ©s douaniĂšres de l'UE demandant des documents de certification CE, pour prouver que les articles que vous importez sont conformes Ă  toutes les directives CE. Si vous ne pouvez pas leur apporter la documentation requise (les certificats de produit, la documentation technique
), les autoritĂ©s douaniĂšres refuseront l’entrĂ©e Ă  vos marchandises.

Nous avons déjà connu par le passé, une société belge important des jouets. A la différence, dans cette situation était que le lot était déjà arrivé il y a plusieurs mois, mais lorsque les autorités belges leur ont rendu visite dans leurs locaux, ils n'ont pas pu fournir de documents prouvant la conformité de leurs articles. Les autorités belges ont donc forcé un rappel.

En consĂ©quence, l’importateur a dĂ» rembourser tous ses dĂ©taillants, essentiellement en rachetant la totalitĂ© du lot de produits non conformes. Ils ne se sont malheureusement jamais relevĂ© depuis.

 

12) Quels sont les risques légaux si j'importe des produits non conformes aux directives CE ?

Importer et vendre des produits non-conformes au sein de l’UE est illĂ©gal.

Tout d’abord, vous vous exposez Ă  des amendes potentiellement lourdes, parfois chiffrĂ©es en millions d’euros, et Ă  ce que vos marchandises soient confisquĂ©es par les autoritĂ©s douaniĂšres de votre pays. Vous aurez certainement dĂ©jĂ  payĂ© votre fournisseur au moment de la saisie, le paiement est souvent rĂ©glĂ© en totalitĂ© lorsque les marchandises sont prĂȘtes Ă  partir sur le navire. En consĂ©quence, la non-conformitĂ© dĂ©couverte une fois la cargaison arrivĂ©e au port de destination,  entraĂźnera trĂšs probablement une perte totale de votre marchandise et de vos investissements, car vous ne pouvez vous attendre Ă  aucune sorte de compensation ou d’aide de la part de votre fabricant vietnamien.

Mais ce n'est pas seulement ce qui pourrait gĂącher votre journĂ©e. La conformitĂ© Ă  la directive LVD est particuliĂšrement importante car cette directive met l’accent sur la sĂ©curitĂ© Ă©lectrique et les consĂ©quences peuvent ĂȘtre dĂ©sastreuses si elle n’est pas suivie.

Admettons que vous importez des blocs d’alimentation pour les smartphones et que votre client rĂ©pond Ă  un appel pendant qu’il charge son tĂ©lĂ©phone, il risque la mort par Ă©lectrocution si la directive n’est pas respectĂ©e.

Cela peut sembler catastrophiste, mais ce type d’incidents s’est dĂ©jĂ  produit plus d’une fois. Et si personne ne meurt en rĂ©pondant Ă  son tĂ©lĂ©phone, un court-circuit peut-ĂȘtre Ă  l’origine d’un incendie.

Dans une telle situation, mĂȘme si toutes les directives europĂ©ennes stipulent que le fabricant est le seul responsable de la conformitĂ© du produit, vous serez dĂ©signĂ© coupable et non votre fournisseur vietnamien.

Il est bon de rappeler que vous endossez la responsabilitĂ© du fabricant, d’un point de vue juridique, lorsque vous importez des marchandises produites hors de l’UE. Le malentendu vient du fait que les directives se rĂ©fĂšrent aux fabricants europĂ©ens.

Ainsi, veillez Ă  choisir un fournisseur vietnamien qui soit capable de fabriquer des articles compatibles LVD pour Ă©viter tout malheur. N'oubliez pas que vous n'avez qu'une seule chance, et que vous devez tout faire dans les rĂšgles de l’art dĂšs votre premiĂšre importation. Vous ne pouvez pas rendre des articles conformes trĂšs simplement.

 

13) FAQ – Marquage CE

  • Quand un produit doit-il ĂȘtre marquĂ© CE ?

Un produit doit ĂȘtre marquĂ© CE lorsqu'il est couvert par au moins un des 25 rĂšglements techniques de l'UE exigeant la certification CE. Ces rĂšglements sont souvent appelĂ©s «directives» et plus occasionnellement «rĂšglements». Tous les types de produits ne sont pas systĂ©matiquement soumis au marquage CE.

Sont exemptĂ©s du marquage CE, mais sont soumis Ă  d’autres normes : les produits alimentaires, pharmaceutiques, cosmĂ©tiques et les produits chimiques.

Sont soumis au marquage CE, les appareils électroniques et électriques, les jouets, les machines, les appareils médicaux et les équipements de protection individuelle (EPI).

La marque CE ne signifie pas ajouter simplement un autocollant CE sur vos produits. Avant de pouvoir porter la marque CE, le produit doit ĂȘtre mis en conformitĂ© avec les exigences des directives CE et des normes europĂ©ennes applicables. La conformitĂ© doit Ă©galement ĂȘtre certifiĂ©e par le biais des procĂ©dures exigĂ©es par la directive.

  • Comment identifier les directives EN inhĂ©rentes Ă  un produit ?

Malheureusement, il n’y a pas de mĂ©thode facile pour le faire. En rĂ©sumĂ©, il faudrait trouver, tĂ©lĂ©charger et lire les 25 directives pour espĂ©rer dĂ©terminer lesquelles comprennent vos produits dans leur domaine d’application. Cela peut ĂȘtre long et difficile, Ă©tant donnĂ© que les directives changent relativement rĂ©guliĂšrement, et que de nouvelles directives peuvent ĂȘtre introduites. Sans compter les normes europĂ©ennes, qui sont modifiĂ©es encore plus rĂ©guliĂšrement. Nous connaissons les difficultĂ©s que rencontrent les entreprises dans ce domaine, et elles ne sont pas des moindres en rĂ©alitĂ©.

  • Quel type de documentation est nĂ©cessaire ?

Le fabricant doit conserver pendant au moins 10 ans aprĂšs la mise sur le marchĂ© de ses produits, un dossier technique avec toute la documentation nĂ©cessaire pour attester de la conformitĂ©. Le dossier technique contient plus qu'un rapport de test ou divers certificats. Bien que ce qu’il contient puisse diffĂ©rer en fonction de la directive CE applicable, il doit inclure au minimum :

  1. Les documents de conception, comme les schémas de circuit

  2. Déclaration de conformité
  3. Rapports de tests et certificats
  4. Analyse des risques
  5. Le guide d’utilisateur ou le mode d'emploi
  6. Un listing des normes de l’UE appliquĂ©es

Il n'y a pas de registres nationaux pour les dossiers techniques. Le dossier technique ne nĂ©cessite pas non plus d'ĂȘtre partagĂ© avec les clients. A la demande des autoritĂ©s de surveillance concernĂ©es, l’importateur doit prĂ©senter le dossier technique, si elles souhaitent vĂ©rifier la conformitĂ© du produit.

  • Dans quels cas les certificats doivent-ils ĂȘtre dĂ©livrĂ©s par un tiers, dans quels cas par le fournisseur ?

Il n'y a pas de rĂ©ponse gĂ©nĂ©rale malheureusement. Chaque directive de marquage CE a son propre protocole. Il est possible d’affirmer que pour 10% environ des produits, il est demandĂ© de faire appel Ă  un organisme de certification tiers. Les autres 90% peuvent ĂȘtre auto-Ă©valuĂ©s ou auto-certifiĂ©s par votre fournisseur vietnamien.

Certaines directives contiennent une liste ou des catĂ©gories de produits nĂ©cessitant une certification par une tierce partie. Dans d'autres directives, un organisme de certification tiers n'est requis que lorsqu'il n'existe aucune norme harmonisĂ©e europĂ©enne pour le produit. Il est prĂ©fĂ©rable que l’importateur vĂ©rifie la ou les directives de marquage CE applicables afin de savoir si un organisme de certification est requis pour l'Ă©valuation de la conformitĂ©.

En rĂ©alitĂ©, la conformitĂ© doit ĂȘtre certifiĂ©e par une tierce partie pour quelques produits seulement. Examinons quelques-unes des directives CE les plus gĂ©nĂ©rales applicables:

  • Machines: seuls 17 groupes de machines Ă  haut risque, telles que les scies et les presses Ă  chargement/dĂ©chargement manuel, sont rĂ©pertoriĂ©es comme nĂ©cessitant une certification par un tiers. MĂȘme parmi ces 17 groupes, l'intervention d'un organisme de certification n’est pas nĂ©cessaire si le fabricant applique les normes harmonisĂ©es europĂ©ennes inhĂ©rentes. Cela veut dire que la grande majoritĂ© des machines peuvent ĂȘtre auto-certifiĂ©es.

  • MatĂ©riel Ă©lectrique : dans la plupart des cas cas, le matĂ©riel Ă©lectrique n'a pas besoin d'ĂȘtre testĂ© et certifiĂ© par un organisme tiers de certification.

  • Electronique : l'Ă©lectronique n'a pas besoin d'ĂȘtre testĂ©e et certifiĂ©e par un organisme tiers de certification si le fabricant applique les normes harmonisĂ©es europĂ©ennes inhĂ©rentes.

  • Instruments mĂ©dicaux : les instruments mĂ©dicaux de classe I qui n’ont pas Ă  ĂȘtre stĂ©riles et n’ont aucune fonction de mesure ne doivent pas ĂȘtre testĂ©s et certifiĂ©s par un organisme tiers de certification.

  • Produits de construction : La plus grande partie des produits du bĂątiment n'a pas besoin d'ĂȘtre certifiĂ©e par un organisme tiers.
  • Equipements sous pression : un grand groupe d'Ă©quipements sous pression ne nĂ©cessite pas d'ĂȘtre certifiĂ© par un organisme tiers.
  • Jouets : La plupart des jouets peuvent ĂȘtre auto-certifiĂ©s.

Pour plus de clartĂ©, il convient de prĂ©ciser que mĂȘme si les produits sont auto-certifiĂ©s, ils doivent toujours ĂȘtre testĂ©s et les rapports de test doivent ĂȘtre fournis dans le dossier technique.

Dans l’éventualitĂ© oĂč un organisme de certification est impliquĂ©, il Ă©mettra un certificat de conformitĂ© et le fabricant l'inclura dans le dossier technique. Dans tous les cas, le fabricant Ă©mettra une dĂ©claration de conformitĂ© aux directives et normes CE inhĂ©rentes.

  • Quelles sont les plus grandes difficultĂ©s auxquels sont confrontĂ©s les importateurs europĂ©ens, en matiĂšre de conformitĂ© ?

La plus grande difficultĂ© liĂ©e au marquage CE est l’entiĂšre responsabilitĂ© de l’importateur, malgrĂ© leur non contrĂŽle sur la conception, la production et la conformitĂ© du produit. Ils doivent pleinement compter sur leur fabricant au Vietnam.

De plus, les directives et plus particuliĂšrement les normes changent trĂšs souvent. Cela signifie que les certificats et rapports de tests qu'ils reçoivent de leurs fabricants aujourd'hui risquent de ne plus ĂȘtre valables au moment de la production finale et de l’importation. Comme ils sont pleinement responsables, les importateurs doivent se familiariser avec les exigences et veiller Ă  se tenir au courant des derniĂšres mises Ă  jour.

  • Quelle est la diffĂ©rence exacte entre un produit certifiĂ© CE et un produit non certifiĂ© CE ?

Cette question permet d’expliquer l’une des principales idĂ©es reçue concernant le CE:  la certification CE n’est pas un terme pour dĂ©crire l’obligation de respecter les rĂšgles CE. Le terme «certification» implique que l’importateur s’adresse Ă  un tiers afin de faire certifier sa marchandises selon des rĂšgles prĂ©cises. Ce n'est pas ce qui se passe dans de nombreux cas, car environ 90% des produits ne doivent pas ĂȘtre certifiĂ©s par des tiers.

Le fabricant peut sous-traiter les tests nĂ©cessaires Ă  des laboratoires qualifiĂ©s ou, si l'Ă©quipement de test requis est en sa possession, le faire lui-mĂȘme. Il est important de noter qu'en CE, le fabricant porte toujours la responsabilitĂ© de la conformitĂ© de sa marchandise, mĂȘme lorsqu'un tiers participe Ă  l'Ă©valuation de la conformitĂ©. En d'autres termes, le fabricant ne peut se cacher derriĂšre personne. C’est ce qui est Ă©crit dans les textes et cela est valable pour tous fabricants au sein de l’UE. Hors pour un import de marchandise produite en dehors des frontiĂšres de l’UE (comme au Vietnam), l’importateur endosse toute cette responsabilitĂ© du fabricant.

En apposant le marquage CE sur un produit, le fabricant (l’importateur en ce qui nous concerne) indique que le produit est conforme aux exigences CE applicables et qu'il peut le prouver en se basant sur la documentation technique. Tous les types de produits ne nĂ©cessitent pas de marquage CE. Si un produit est couvert par les rĂ©glementations CE, il doit s’y conformer et porter le marquage CE lors de son introduction sur le marchĂ© de l’UE. Toutefois, lorsqu'un produit n'est pas couvert par ces directives ou rĂ©glementations, il n'est pas autorisĂ© Ă  porter la marque CE.

  • Je souhaite importer un produit qui ne peut pas ĂȘtre classĂ© dans une catĂ©gorie prĂ©cise. Existe-t-il une «rĂšgle gĂ©nĂ©rale » pour dĂ©terminer si la conformitĂ© CE ou Ă  toute autre norme est requise ?

Il n’y a pas de rĂšgle gĂ©nĂ©rale malheureusement. Chaque importateur doit vraiment vĂ©rifier toutes les directives et rĂ©glementations. Tout ce qui contient des piĂšces mobiles et une propulsion, tout ce qui contient de l'Ă©lectronique ou des composants actifs, tout ce qui a pour but de traiter ou de soulager une maladie et tout ce qui est destinĂ© Ă  ĂȘtre utilisĂ© par des enfants, tout cela est trĂšs probablement couvert par les directives et rĂ©glementations CE.

  • Quelle est la diffĂ©rence entre CE et RoHS ?

CE est le nom gĂ©nĂ©ral d’une mĂ©thodologie de rĂ©gulation des marchandises, et RoHS n’est qu’une rĂ©glementation visant une caractĂ©ristique prĂ©cise du produit. RoHS concerne la prĂ©vention de l'utilisation de certains mĂ©taux lourds dans l'Ă©lectronique. À l'origine, RoHS n'Ă©tait pas considĂ©rĂ© comme faisant partie de l'ensemble des sous-directives comprises dans le CE, mais il l'est depuis deux ans, au mĂȘme titre que la directive EN71 et la directive basse tension.

  • CE est une norme europĂ©enne. Quelles sont les normes Ă©quivalentes requises aux États-Unis ?

UL est assez important. Cela s'applique Ă  tous les types de matĂ©riel Ă©lectrique et Ă  certains Ă©quipements mĂ©caniques. FCC est l’équivalent Ă©tatsunien de la CEM dans l’UE. La FDA couvre les dispositifs mĂ©dicaux et les produits pharmaceutiques. Aux États-Unis, le systĂšme de rĂ©gulation du marchĂ© est trĂšs diffĂ©rent de celui de l'UE. Il est vĂ©ridique de dire que le systĂšme europĂ©en est plus flexible et s'adapte plus rapidement aux nouvelles technologies.

  • Que peut-il arriver aux entreprises qui importent des produits non conformes aux rĂ©glementations de l’UE ?

Il est impossible pour les autoritĂ©s de contrĂŽle de l'UE de faire respecter les rĂšgles aux fabricants extra-europĂ©ens. C'est pourquoi, les mĂȘmes responsabilitĂ©s sont attribuĂ©es aux importateurs. Cela signifie que si le fabricant ne s'acquitte pas de ses responsabilitĂ©s en matiĂšre de CE, l'importateur est responsable et peut ĂȘtre poursuivi en justice si tout manquement est remarquĂ© sur ses produits.

Les importateurs doivent en avoir conscience, car ils ne peuvent pas s’échapper de cette responsabilitĂ© devant le fait accompli. Ce n’est pas une opinion car il est statistiquement Ă©tabli qu’un pourcentage Ă©levĂ© de produits en provenance d’Asie sont arrĂȘtĂ©s aux frontiĂšres pour des raisons de non-conformitĂ© ou d’incidents sur le marchĂ©.

Les sanctions possibles sont dĂ©finies dans la lĂ©gislation des États membres de l'UE. Les autoritĂ©s disposent d'une large gamme de punitions, telles que des amendes ou de l’emprisonnement, sans oublier le retrait et le rappel systĂ©matique de la vente du produit. Quand de tels incidents ont lieu, peu de petites entreprises disposent des ressources nĂ©cessaires pour supporter les coĂ»ts et la perte de rĂ©putation.

  • L'UE et les États-Unis vont-ils devenir encore plus strictes Ă  l'avenir ?

Ce phĂ©nomĂšne devrait s’accentuer dans les prochaines annĂ©es. Tout d’abord, il faut savoir qu’il n'y a pas de politique visant Ă  rendre les normes et contrĂŽles plus strictes juste pour se faire valoir dans l'UE. Cependant, il a Ă©tĂ© prouvĂ© que certains groupes de produits nĂ©cessitaient des normes et contrĂŽles accrues, les fournisseurs et les importateurs dĂ©montrant beaucoup trop de laxisme. En outre, dans les Etats-membres de l’UE, on accorde de plus en plus d’attention Ă  la durabilitĂ© des produits. La plupart des nouvelles rĂ©glementations sont dites «vertes», telles que DEEE, RoHS, Ă©codesign, Ă©tiquetage d'efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique, etc.

  • Avez-vous d’autres sites internet Ă  me conseiller pour trouver plus d’informations sur les exigences de certification ?

Le site de la Commission europĂ©enne, bien que peu ergonomique est vraiment exhaustif en terme de directives et rĂ©gulations. Cependant, il est trĂšs complexe de naviguer dessus. Il n'est pas toujours facile de trouver l'information dont on a besoin. Il existe de aussi de nombreux sites internet de sociĂ©tĂ©s de conseil individuelles comme www.CEmarking.net, ou d’organismes de certification. Ceux-ci sont trĂšs utiles lorsque vous connaissez dĂ©jĂ  les directives et normes applicables.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H