Illustration MOQ

Pourquoi les fournisseurs vietnamiens exigent une Quantité minimale de commande (MOQ) ?

La quantité minimum de commande (Minimum Ordered Quantity ; MOQ) indique le nombre minimal d’article que doit contenir une commande pour que votre fournisseur vietnamien accepte de vous la produire. Si vous ne pouvez pas vous permettre cette quantité minimale, alors le fournisseur refusera de produire pour votre compte.
Les fournisseurs au Vietnam, comme dans tout autre pays de production low cost, tendent à exiger des quantités de production sensiblement élevées. Nous expliquons pourquoi dans cet article, ainsi que la façon de trouver un compromis convenant à vous et à votre fournisseur. 

1) Les articles vendus avec une petite marge nécessitent d’important volumes de production

La plupart des fabricants vietnamiens engrangent de faibles marges sur chaque unité produite. Généralement, leur profit ne dépasse pas les 3-4% en moyenne. Pour que leur affaire prospère, les fournisseurs sont obligés de produire d’importantes quantités.

 

2) Les prérequis de votre fournisseur en MOQ reflètent les MOQ de leurs sous-traitants

Les fabricants ne choisissent pas toujours la hauteur de leurs MOQ. Ils fonctionnent généralement en flux tendus, afin de garder un stock de matières et composantes le plus petit possible. En outre, ils doivent s’approvisionner à chaque commande chez des sous-traitants. Ainsi, ils doivent eux même satisfaire les MOQ que leur imposent leurs sous-traitants.

Cela justifie le fait que le MOQ peut varier en fonction de chaque article, ou même de chaque couleur et matière différente. Il est possible de trouver comment réduire la MOQ, en identifiant quels matériaux et composantes le fournisseur peut acheter en plus petites quantités.

Cependant, cette approche possède certaines limites. Par exemple, des matières en accord avec REACH doivent être commandées en volume conséquent. Selon le pays dans lequel vous souhaitez vendre vos produits, utiliser des « matières standardisées » n’est pas possible car contraire aux normes et régulations locales.

 

3) Les fournisseurs vietnamiens n’ont pas de stock, ils produisent à la commande

S’ils ne gardaient que des matières prêtes à l’emploie en stock, il serait vraiment simple de produire de petits volumes de commande pour les fournisseurs. Malheureusement, cela est rarement le cas, et encore moins pour des produits destinés à l’exportation. En vous rendant sur Taobao.com, vous trouverais des dizaines de milliers de fournisseurs proposant des produits déjà conçus, si tel est votre objectif.

En général, les produits vietnamiens déjà conçus sont destinés au marché domestique. Pour des raisons évidentes, de tels produits ne sont pas en concordance avec les normes étrangères de sécurité et d’étiquetage. Par exemple aux Etats-Unis, tous les produits doivent posséder une étiquette précisant le pays d’origine en anglais (ex : Made in Vietnam).

Ainsi vous êtes généralement contraint de commander des produits faits à la commande, soumis aux MOQ de votre fournisseur.

 

4) Les fabricants permettent souvent plusieurs MOQ

Certains fournisseurs requièrent une seule MOQ, peu importe le produit. Ces fournisseurs sont généralement rares. En prenant pour exemple l’industrie textile, un fournisseur de vêtements vous proposera généralement ce type de MOQ :

  • 1000 pièces par commande
  • 500 pièces par matière standard
  • 1000 pièces par matière personnalisée
  • 250 pièces par couleur standard
  • 500 pièces par couleur personnalisée (ex : Pantone)
  • 250 pièces par taille

Comme vous pouvez voir, les matières et couleurs standards (qui ont un turnover important) sont vendus avec une MOQ inférieure. Plus vous personnalisez un produit, plus la MOQ est importante. Si vous réussissez à obtenir ces informations, vous pouvez les utiliser en votre faveur.

Dans l’exemple ci-dessus, vous devez acheter au moins 1000 unités. Si vous commandez des t-shirts en matière et couleur standardisée, vous pouvez obtenir 4 unités de gestions des stocks (SKU). En revanche, une matière personnalisée vous permettra d’obtenir qu’une seule SKU, et le MOQ est le même que celui requis par commande (1000 unités).

Cela explique pourquoi les fournisseurs tendent à demander des MOQ plus élevées pour les produits personnalisés, alors que les impressions et autres personnalisations légères peuvent être fournies pour des commandes moins volumineuses. De même pour les découpes et autres procédés pouvant être gérés par le fournisseur.

 

5) Comment diminuer la MOQ ?

Vous pouvez négocier la MOQ avec votre fournisseur. Mais, comme décrit plus haut, le fournisseur n’a pas une grande marge de manœuvre pour réduire la MOQ. D’ailleurs, ils ne peuvent peut-être pas se permettre une MOQ inférieure sans avoir trop de pertes, ou sans prendre le risque d’acheter plus de matériaux que nécessaire pour votre commande. Certains vous accorderont une MOQ inférieure, en échange d’un prix de commande plus élevé.

Il est important de comprendre quelles sont les contraintes d’approvisionnement de votre fournisseur. Ainsi vous pourrez personnaliser votre produit, et utiliser des matériaux et composantes que votre fournisseur est capable d’avoir en volumes réduits.

 

6) Etude de cas : les tapis de douche

Précédemment, un client est arrivé à HCMV dans l’objectif de rencontrer des fabricants de tapis de salle de bain. Ce client possédait 2 points de vente en Europe, ce qui lui suffisait à être en accord avec la MOQ requise par le fournisseur, mais pas pour plus de deux produits. Ce fut problématique, car il ne pouvait pas se permettre de stocker 1000 unités de tapis bleus et 1000 autres unités de tapis verts.

Ainsi, le client devait trouver comment créer d’autres SKU (ex : différentes couleurs et formes), tout en satisfaisant les prérequis du fournisseur en terme de MOQ. Comme précisé, cela est seulement possible si vous déterminez la méthode d’approvisionnement de votre fournisseur. Heureusement, nous y sommes parvenus et les résultats furent les suivants :

  • 1000 unités par matière
  • 250 unités par couleur
  • 50 unités par taille

Nous avons déterminé que la MOQ ne dépendait que d’un seul sous-traitant, le fabricant de tissus. En revanche le fournisseur pouvait avoir plus de souplesse en ce qui concernait la couleur. Aussi, une plus importante découverte fut celle des quantités minimales par découpe, qui s’élevaient à 50 unités.

Cela a du sens car le fournisseur peut lui-même contrôler les MOQ par taille car la découpe est un procédé simple, n’exigeant pas une grosse quantité par taille différente. Ainsi, le client a pu commander des tapis en 4 couleurs différentes, chaque couleur elle-même disponible en 5 formes différentes. Cela faisait un total de 20 SKU.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H